Accueil Soirmag Royal

Le prince Harry estime ne pas être en sécurité au Royaume-Uni

Le fils du roi Charles III considère ne pas profiter d’une sécurité adéquate lors de ses visites dans son pays natal.

Temps de lecture: 2 min

Le prince Harry estime que ses enfants ne peuvent pas «  se sentir chez eux » au Royaume-Uni, faute de sécurité adéquate, a affirmé jeudi son avocate à Londres, où le prince conteste devant la Haute Cour l’arrêt de la prise en charge systématique de sa sécurité.

Le duc de Sussex, fils cadet du roi Charles III et son épouse Meghan, ont perdu la protection systématique des forces de l’ordre, aux frais du contribuable britannique, après avoir décidé de se mettre en retrait de la famille royale en 2020 et de s’installer aux États-Unis.

Il conteste devant la justice cette décision d’un organisme dépendant du ministère de l’Intérieur, qui lui accorde désormais une protection policière au cas par cas.

Jeudi, au dernier jour de cette procédure qui a débuté mardi, essentiellement à huis clos, l’avocate d’Harry, Shaheed Fatima a lu une déclaration du prince, absent aux audiences.

«  Le Royaume-Uni est central dans l’histoire de mes enfants et un endroit où je souhaite qu’ils se sentent chez eux, même s’ils vivent actuellement aux États-Unis. Mais cela est impossible s’il n’est pas possible d’assurer leur sécurité lorsqu’ils sont sur le territoire britannique », affirme Harry.

«  Je ne peux pas mettre mon épouse en danger de la sorte, étant donné ce que j’ai vécu, je suis réticent à me mettre aussi moi-même inutilement en danger », ajoute-t-il.

Le prince affirme aussi que lui et son épouse «  se sont sentis contraints » de quitter le pays en 2020 et de prendre du recul de leurs fonctions royales.

À lire aussi : Le prince Harry de nouveau devant la justice

Les jours précédents, sa défense a affirmé que la décision prise par les autorités de changer les règles de prise en charge de sa sécurité était «  injuste » étant donné son statut et les circonstances de la mort de sa mère.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

À la Une