Accueil Jacques Pradel raconte

Tokyo attaquée au gaz sarin: peur sous la ville

Un attentat au gaz sarin dans le métro de la capitale japonaise va faire 13 morts et 6.200 personnes gravement intoxiquées.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Nous sommes le 20 mars 1995. 8h15. Ce matin-là, plusieurs membres d’une secte inconnue du grand public lancent simultanément des sacs remplis de gaz sarin, plus mortel que le cyanure, dans plusieurs rames du métro de la capitale du Japon. En quelques minutes, des centaines de passagers paniqués se ruent vers les sorties alors que des dizaines d’autres voyageurs s’effondrent sur les quais et agonisent, saignant du nez et de la bouche… Ce terrible attentat demeure encore aujourd’hui le fait divers le plus dramatique de l’histoire du Japon depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Jacques Pradel raconte

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs