Accueil Jacques Pradel raconte

Ne jamais se fier aux apparences!

Un crime déguisé en suicide, c’est courant pour les enquêteurs. Mais un suicide déguise en crime, ça existe aussi.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 7 min

Ne jamais se fier aux apparences ! Les premiers relevés d’une scène de crime sont parfois trompeurs. Le crime maquillé en suicide ou en accident est un classique des fictions policières et des romans d’espionnage. Mais certaines épidémies récentes de « suicides » chez des oligarques russes, opposants notoires de Vladimir Poutine, sont là pour témoigner que la réalité rejoint parfois la fiction. Il est donc fréquent pour les enquêteurs d’être confrontés à des crimes bien réels, habilement camouflés par un ou des auteurs machiavéliques pour égarer les plus fins limiers.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Jacques Pradel raconte

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs