Accueil Soirmag Histoire

La peur bleue d’une nuit blanche

Petite histoire pigmentée des couleurs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Aujourd’hui, délicates maximes et adages métaphoriques n’ont plus le vent en poupe dans nos conversations quotidiennes. Pourtant, les expressions idiomatiques apparaissent comme des éclats de couleurs dans la palette de la langue, ajoutant çà et là des petites touches d’un charme suranné. Car, outre leur construction soutenue et poétique, ces locutions figées racontent notre Histoire. Elles sont en effet tellement ancrées que nous en avons oublié leurs origines parfois pour le moins étonnantes. Si nous voyons rouge, rions jaune ou faisons grise mine, savons-nous seulement pourquoi nous nous parons de teintes lorsque nous nous fâchons, n’apprécions pas une blague ou ne sommes pas au meilleur de notre forme ? Ah !, ces expressions qui nous en font voir de toutes les couleurs, d’où viennent-elles donc ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Histoire

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs