Accueil Actu Télé

Netflix bientôt attaqué en justice pour son documentaire sur la milliardaire Liliane Bettencourt? (vidéo)

François-Marie Banier, condamné pour « abus de faiblesse » suite à sa relation avec Liliane Bettencourt, a fait entendre sa colère sur France Inter.

Vidéo - Temps de lecture: 2 min

Ce matin sur France Inter, Léa Salamé a eu le droit à la colère sourde de son invité François-Marie Banier. Le photographe est surtout connu pour avoir été un proche de la milliardaire Liliane Bettencourt. Il a été condamné en 2016 à quatre ans de prison avec sursis et une amende de 375000 euros pour « abus de faiblesse ». L’affaire avait fait grand bruit en France.

Si cette histoire revient sur le devant de la scène, c’est parce que Netflix a décidé de réaliser un documentaire en plusieurs parties sur Liliane Bettencourt. La saga aborde notamment la relation entre François-Marie Banier et Liliane Bettencourt, la femme la plus riche du monde, décédée en 2017.

Lors de son entretien, Léa Salamé questionne François-Marie Banier : « Toute votre vie a été le fruit de rencontres, vous avez séduit par votre charme, votre beauté et par votre côté démoniaque, comme le dit ce documentaire de Netflix que vous n’avez pas vu ». Visiblement agacé mais encore calme, il répond : « Si je l’ai vu, je viens de le voir et je suis bien content de l’avoir vu ! Je vais leur coller deux procès plus un autre pour contrefaçons  ! »

À lire aussi : Affaire Delon : ces riches familles de stars qui se déchirent

Léa Salamé continue son entretien en passant un extrait d’Arielle Dombasle, déclarant que le photographe « est capable de séduire qui il veut avec un côté diabolique ». François-Marie Banier déclare : « Ce qui est très drôle, c’est que je n’ai pas vu Arielle Dombasle depuis quarante ans. C’est assez amusant. C’est très gentil ce qu’elle dit mais c’est totalement faux. Comme les personnes qui m’ont vu avec Madame Castaing alors que Madame Castaing ne les a jamais reçus. Donc le fait que j’ai profité de Madame Castaing a été jugé par la justice comme faux et que je voulais me faire adopter comme faux aussi ». L’homme fait là référence à sa relation avec Madame Castaing qui s’est retrouvée au cœur d’accusations d’abus de faiblesse. Une intervention marquante pour la matinée. Selon les informations du Parisien, Netflix n’a pas encore réagi à ces déclarations.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une