Accueil Actu Stars

Les déclarations de Valérie Bonneton font hurler les Nordistes: «Un ennui mortel»

L’actrice était l’invitée de « 50 minutes Inside ». Elle s’est exprimée sur sa jeunesse dans le Nord.

Temps de lecture: 2 min

Valérie Bonneton était l’invitée d’Isabelle Ithurburu dans l’émission « 50 minutes Inside ». L’actrice y fait la promotion de son dernier film avec Patrick Timsit, « Tombés du camion ». À l’occasion de la sortie du film ce mercredi 21 février, les propos de Valérie Bonneton, née à Somain et qui a grandi à Aniche, dans le Nord de la France, ont provoqué la colère d’internautes nordistes.

Dans son interview, Valérie Bonneton parle d’un « ennui mortel » quand il est question du Nord. « Je suis ch’ti, mais Paris c’est autre chose, je ne m’en lasse jamais ». « Je n’avais pas du tout envie de rester dans le Nord, c’est sûr, parce qu’il n’y a rien là-bas, c’est triste », déclare-t-elle. L’actrice de 53 ans parle d’une région « triste » et d’un « ennui mortel » mais surtout, qu’elle n’y retournerait y vivre pour « rien au monde ».

Sur les réseaux sociaux, les mots blessent et les réactions sont épidermiques. Certains estiment ne plus connaître l’actrice ou l’accusent d’avoir oublié le Nord et d’être devenue Parisienne. Dans un long post sur Instagram, le blogueur Chnordiste partage une lettre ouverte. Il commence notamment par faire la liste des nombreuses attractions dans le Nord : « Les Hauts-de-France se distinguent par plus de 200 musées, près de 3000 monuments historiques, plus de 200 théâtres et plus de 150 salles de concert, sans oublier les salles polyvalentes et centres culturels. La région foisonne de centaines de festivals et manifestations culturelles, tels que Série Mania, le Main Square, la Braderie, Lille 3000, Enduropale, le Meeting de Liévin… »

« Face aux clichés répandus sur notre région et ses habitants, vos paroles nous décrivent faussement comme masochistes qui n’ont aucune vie sociale et culturelle, sur la base d’une pensée paresseuse et sans fondement », ajoute-t-il. Le blogueur lui livre également sa description de Paris : « Paris pour moi, c’est une ville sale avec un métro odorant, avec une météo sensiblement similaire à celle du nord. On est à 50 minutes en TGV, donc ce n’est pas le bout du monde ».

« On regrette de vous soumettre à cette « torture » lors de vos venues pour travailler chez nous, mais heureusement, nous sommes accueillants, éduqués, bienveillants et ne vous tiendrons pas rigueur de vous comporter en ingrate envers ce « territoire » ou plutôt ces territoires (…) », ajoute-t-il encore.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une