Accueil Actu Télé

Désaccord sur le plateau de «C à vous» : le ton monte entre deux journalistes (vidéo)

Mohamed Bouhafsi et Patrick Cohen n’étaient pas d’accord à propos de Moogly, un golden retriever qui a beaucoup fait parler de lui après avoir voyagé en train sans muselière.

Vidéo - Temps de lecture: 3 min

Tout a commencé ce week-end, lorsque l'ancienne députée socialiste Anne-Yvonne Le Dain a partagé sur ses réseaux sociaux la photo d’un chien voyageant non loin d’elle dans le train, sans muselière. «Ici très gros chien dans le train: pas de muselière, or c'est obligatoire (pour ceux-là). Les contrôleurs juste avant, nada! Les passagers non plus», s’indignait-elle. Depuis, le golden retriever, prénommé Moogly, fait beaucoup parler et ne met pas tout le monde d’accord, notamment sur le plateau de « C à vous ».

Ce lundi 26 février, le sujet a été abordé lors de l’émission « C à vous » sur France 5. À travers le témoignage du maître de Moogly, d’autres usagers de la gare ou encore de Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d'amis, Mohamed Bouhafsi soulignait les difficultés rencontrées par les Français pour voyager avec leurs animaux. Le journaliste souligne également qu’il est «  obligatoire pour le chien de voyager tout au long du trajet avec une muselière, mais que la SNCF fait confiance au bon sens de ses chefs de bord pour s’adapter et adapter la situation et que cela avait été bien le cas samedi avec Moogly».

Patrick Cohen réagit alors sur le plateau  : «Je note qu'on a donné la parole qu'à un seul bord. On n'a pas entendu de gens qui, pardon, mais il y a dans cette société des gens qui n'aiment pas les chiens. Il y a des gens qui ont peur des chiens ou qui sont allergiques et la priorité dans un espace partagé, elle va aux humains et les chiens, ils passent après».

«Le chien a payé son billet et il ne gênait personne», répond alors Mohamed Bouhafsi, avant de lancer  : « Il faut les interdire alors ? ». Patrick Cohen s’empresse alors de rétorquer  : «Non pas du tout ! Je dis simplement que quand il y a un problème avec une intolérance ou une incompatibilité de présence, la priorité, elle va aux humains plutôt qu'aux chiens. J’explique une sorte de priorité de valeur».

À lire aussi  : Hugo Clément et une ancienne députée s’écharpent après la présence d’un chien sans muselière dans un train (photo)

L’histoire de Moogly avait d’ailleurs aussi interpellé l’activiste Hugo Clément, qui avait répondu à Anne-Yvonne Le Dain sur X. « Madame la députée, je viens d’avoir au téléphone le propriétaire de ce brave toutou (il a 8 ans et s’appelle Moogly). Ce monsieur, parfaitement identifiable sur votre photo, me dit que vous n’êtes pas venu lui parler et que vous avez pris la photo en douce, sans son accord. Il me précise aussi qu’il voyage toujours avec une muselière, et qu’il la met dès qu’un passager, ayant peur des chiens, se sent mal à l’aise», écrivait-il, avant de l’inviter, la prochaine fois, à entamer un dialogue plutôt qu’à tweeter. Un sujet qui suscite décidément beaucoup de désaccords.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une