Accueil Actu Soirmag

Voici pourquoi les Japonais pourraient tous avoir le même nom de famille d’ici 500 ans

Une étude démontre qu’une loi nippone pourrait mener l’ensemble des Japonais à s’appeler « Sato-san » d’ici 2531 ans.

Temps de lecture: 2 min

Les couples mariés japonais ont l’obligation de porter le même nom de famille, selon la loi. L’université de Tohoku a mené une étude démontrant que, d’ici 2531 voire 2774, tous les Japonais pourrait donc porter le même nom, « Sato-san ».

Hiroshi Yoshida, professeur d’économie qui a mené l’étude, explique dans le journal Mainichi, cité par le Parisien  : « Si tout le monde devient Sato, on devra peut-être s’appeler par nos prénoms ou par des numéros. Je ne pense pas que ce serait un monde dans lequel il ferait bon vivre. »

Le professeur précise dans un communiqué : « Considérant qu’un nom de famille a une histoire familiale et est également un symbole culturel, sa perte signifierait que l’histoire du nom de famille cesserait également d’exister. »

Cette loi date du XIXe siècle et est toujours en vigueur. Les militantes féministes la dénoncent et douze d’entre elles ont porté plainte le 8 mars dernier, lors de la journée internationale des droits des femmes, selon Ouest-France. Rien n’y fait, le gouvernement ne bouge pas.

Le pays est aussi menacé par l’extinction de sa population car, en effet, le taux de natalité est fortement en baisse.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une