Accueil Actu Télé

À la télé ce soir: «The Voice» ou «Pékin Express: sur les traces du tigre d’or»

Votre sélection pour ce samedi 13 avril, à ne pas manquer !

Temps de lecture: 3 min

« The Voice », à 21h10 sur TF1

Voici venu le temps des Battles. Une étape vocalement puissante, mais redoutable émotionnellement car les coachs vont devoir se séparer de la moitié de leur équipe. Les talents s’affronteront en duo ou en trio sur une même chanson. À la fin de leur performance, leur coach aura la lourde tâche de n’en garder qu’un pour la suite de l’aventure. Pour cela, ils pourront compter sur l’aide de leurs amis artistes afin de coacher au mieux leurs talents : Mika sera accompagné de Melha Bedia et Pierre de Maere. Vianney pourra compter sur Mentissa et Benjamin Biolay.

« Pékin Express : sur les traces du tigre d’or », à 20h05 sur Club RTL

Pour cette dernière étape en Indonésie, les candidats découvriront l’Est de Java et plus particulièrement le royaume de Kediri. La première journée de course sera rythmée par la terrible épreuve du « Piment express  », véritable supplice pour les candidats. L’un des binômes aura ensuite l’opportunité de remporter le fameux drapeau rouge, mais la chasse aux autres concurrents n’est pas une sinécure ! Autant dire que ce drapeau rouge sera placé sous le signe de l’humour.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Jean de Florette », à 14h45 sur La Une – Trois étoiles

de Claude Berri (1986)

Le premier volet de l’excellente adaptation du roman de Pagnol, avec en figure de proue Emmanuelle Béart dont le charme naissant fut aussitôt récompensé d’un César du meilleur second rôle féminin, celui du meilleur acteur tout court ayant été attribué à Daniel Auteuil.

« En eaux très troubles (1ère TV) », à 20h30 sur Be1 – Trois étoiles

de Ben Wheatley (2023)

Après le spectaculaire « Pilote » à succès de Jon Turtelbaum en 2018, revoici Jason Statham face à l’abominable « mégalodon » devant la caméra du natif d’Essex auteur d’un déjanté « Touristes » en 2012, d’où sans aucun doute, la touche d’humour en sus. Vu que la recette est tout sauf décevante, un projet de numéro 3 est déjà en discussions.

« L’auberge espagnole », à 20h05 sur Tipik – Deux étoiles

de Cédric Klapisch (2002)

Six nominations aux Césars mais une seule statuette, dans la catégorie Meilleur espoir féminin pour Cécile de France, pimpante il est vrai dans le rôle de la copine lesbienne de Romain Duris. L’ouvrage amusant et intelligent qui déclencha dans l’Hexagone la vogue redondante du cinéma choral.

« Astérix et Obélix : au service de sa Majesté », à 20h30 sur RTL tvi – Deux étoiles

de Laurent Tirard (2012)

Sans atteindre ni même approcher le niveau de « Mission Cléopâtre » d’Alain Chabat, l’ouvrage est plaisant par son humour très (trop ?) proche du mix des deux bédés (« Astérix chez les Bretons » et « Astérix et les Normands ») et surtout par son casting, le plus cocasse restant de voir Catherwine Deneuve en rweine de Brwetagne avec l’accent anglais. Irrwésistiblement drwôle, n’est-il pas ? Il est.

« Frères ennemis », à 22h50 sur Tipik – Deux étoiles

de David Oelhoffen (2018)

Matthias Schoenaerts et Reda Kateb jouent les duellistes dans ce polar sorti de l’imagination de l’auteur franco-espagnol du « Loin des hommes » d’après Albert Camus, datant de 2014. Le principal argument du titre tient là, car les deux acteurs donnent le meilleur dans un récit tortueux et parfois confus, ce qui semble être devenu inhérent au genre, du moins dans son exploitation contemporaine outre-Quiévrain. L’ambiance, en tout cas, y est, de même que le volet social et ce constat d’illégalité tacite dans le fonctionnement des forces de l’ordre. En somme, rien de nouveau depuis la grande époque du film noir US.

Notre sélection vidéo

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une