Accueil Culture

Laurent Gerra fait son cinéma

Dans « Un père idéal », un téléfilm

où il partage l’affiche avec son vieux pote Eddy Mitchell, l’humoriste joue un père soupçonné du meurtre de sa fille. Confidences.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

On vous connaît surtout comme humoriste, alors que vous êtes un vrai passionné de cinéma.

C’est exact, et ça remonte à mon enfance et à mes études… de cinéma à Lyon. Enfant, j’adorais déjà les films muets et les westerns de l’âge d’or. Alors, vous pensez bien que je ne ratais jamais un numéro des « Dernières séances » d’Eddy Mitchell ! Si on me demandait de citer mes films cultes, ce serait difficile, mais un peu sur le tas, comme ça, je dirais « L’aurore » de Murnau, « La prisonnière du désert » de Ford et « Un singe en hiver » de Verneuil. Là, actuellement, je répète mon nouveau spectacle pendant la journée, et le soir je m’évade en passant un vieux film noir. Il en reste que je n’ai pas encore eu l’occasion de voir. C’est mon bonheur quotidien.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs