Accueil Soirmag Histoire

Ligne d’arrivée en blanc et noir

Retour sur le blanc et le noir que tout oppose mais qui, une fois associés, définissent une forme de dualité.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Tous les goûts sont dans la nature ! Rien n’est plus vrai lorsqu’il s’agit d’apprécier les couleurs qui nous entourent. L’être humain a en effet la faculté de percevoir jusqu’à dix millions de nuances, soit un champ chromatique plus impressionnant que nous ne l’imaginions, n’est-ce pas ? Attention cependant !, ce chiffre n’est pas une science exacte et varie d’une personne à l’autre en raison de plusieurs facteurs, dont la santé des yeux et les conditions environnementales. Donc, si votre voisine n’apprécie pas à sa juste valeur la couleur de vos géraniums tout juste plantés, soyez indulgents : peut-être voit-elle leur rose plutôt bonbon tandis que selon vous, il est dragée. En ce qui concerne les couleurs, rien n’est donc « tout blanc ou tout noir » et c’est tant mieux. En voici deux d’ailleurs, le blanc et le noir, que tout oppose mais qui, une fois associés, définissent une forme de dualité, une pensée manichéenne, une opposition visuelle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Histoire

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs