Accueil Air de familles

Air de familles: déprime passagère?

Après l’accouchement, les émotions font du yoyo.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Quelques jours après l’accouchement, il arrive assez souvent que la maman traverse une période de déprime. Elle se met à pleurer pour un rien, a des sautes d’humeur, se sent dépassée par les événements… même si l’accouchement s’est bien passé et que le bébé est en pleine forme. Cette réaction est due à tous les changements physiques, hormonaux et psychologiques liés à l’accouchement. Ce « baby blues » ne dure jamais très longtemps. En général, les symptômes disparaissent tout seuls au bout de quelques jours. S’ils persistent plus d’un mois, il faut en parler à un professionnel de santé, car il s’agit peut-être d’une dépression post-partum qui, elle, nécessite une prise en charge médicale. Appelée aussi dépression post-natale ou périnatale, c’est une maladie qui peut apparaître durant les semaines qui suivent l’accouchement. Elle se manifeste généralement de façon progressive, mais peut durer des mois et parfois même se prolonger au-delà d’un an.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Air de familles

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs