«Plant Fever»: le design par les plantes

Tim van de Weerd, «Monstera objects».
Casque de parade.
Belgaimage
Les sinistres repaires de Marc Dutroux sont dans un triste état, mais toujours debout.
Les tiges, une fois dénuées de feuilles, peuvent être coupées une fois par an, avant la reprise de la végétation printanière. Grâce à leur taux élevé de matière sèche, elles produisent beaucoup d’énergie.
Les recettes à découvrir... et à essayer!
«
Ce qui m’intéresse, c’est que les sculptures deviennent un parasite de l’esprit
: qu’elles perturbent notre ordinaire, la familiarité de notre vision de la nature. »
Les maladies cardiovasculaires tuent chaque année davantage que le cancer ou les accidents de la route.
20200923 JF Gheysen-9901-23
Nicolas Dassonville (SRFB) présente la typologie de plantation d’une parcelle à Hamoir.
Jouant avec les couleurs et la lumière naturelle comme il sait si bien le faire, Daniel Buren accueille le visiteur dans un tunnel coloré changeant d’aspect tout au long de la journée et de la course du soleil.
Le développement des populations de scolytes est de type exponentiel.
Avec cette image intitulée «
Guérilla urbaine
», Robin Engels nous invite à résister à l'urbanisation massive, avant que tout ne devienne gris. Pour les apprentis de la nature que nous sommes, la fenêtre d’avenir est étroite. © Robin Engels.
Des variétés rustiques plus résistantes
Les magnifiques jardins du Fleuriste, un écrin de plantes et de fleurs rares au pied du domaine du Stuyvenbergh.
La grotte Schmerling vue de l’autre côté du vallon éponyme. C’est là que le médecin hollandais a trouvé en 1829-1830 ce qu’il appellera erronément les crânes d’Engis. La grotte se trouve en réalité sur la commune des Awirs (Flémalle). Le Préhistomuseum de Ramioul peut organiser une visite guidée des alentours sur demande.
Alain Maron veut stimuler l’intelligence collective et lance des processus participatifs.
«
Une bonne partie des sites Natura 2000 ont été des parcs dessinés. Cela, on l’oublie. »
Image=d-20200629-GGTJ9M_high
Le cimetière et la chapelle multiséculaire d’Ollomont, départ de la balade.
L’écriture de Christine Van Acker fait vibrer le lecteur, des racines aux plus hautes branches.