23 mai 1934: mort de Bonnie et Clyde

23 mai 1934: mort de Bonnie et Clyde
ISOPIX

Depuis deux heures du matin, six policiers armés de fusils à pompe et de mitraillettes sont embusqués dans les fourrés le long de la route qui mène à Bienville en Louisiane. Ils attendent qu’arrive le couple maudit que les agents du FBI traquent depuis des mois à travers différents États américains. Ils se sont postés à cet endroit car la route mène à Arcadia où ils savent que Bonnie et Clyde ont le projet d’attaquer une banque. Enfin, vers 9 heures, ils aperçoivent la Ford déboulant à toute allure. Après avoir identifié Clyde, les policiers n’hésitent pas à tirer ; ils craignent d’être repérés et abattus par Clyde qui est réputé excellent tireur. Le gangster meurt sur le coup d’une rafale en pleine tête alors que sa compagne est grièvement blessée par les premiers tirs ; les policiers ayant entendu un long cri féminin venant de la voiture. Après avoir tiré plus de 150 balles, les policiers s’approchent du véhicule pour constater la mort des amants.

Ainsi se termine la cavale meurtrière d’un couple qui aura tué 12 personnes, braqué de nombreuses banques et volé maints magasins et stations-service dans une Amérique en pleine crise économique où près de 25 % de la population active est au chômage.

Très vite le couple devient célèbre. Dès leur mort, leurs photos circulent dans les journaux qui publient également le poème “The Trail’s end”, “la Fin de la piste” écrit par Bonnie, jeune femme douée et passionnée de lettres. Serge Gainsbourg reprendra ce texte dans la chanson qu’il consacre au couple et interprète avec Brigitte Bardot. Bonnie et Clyde scandalisent et fascinent car ils incarnent le sentiment de rejet de toute une société sacrifiée par la finance.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern