Résumé

Dans cette pièce de 1994, Angelin Preljocaj allie classicisme, apporté par Mozart, et modernité, avec son langage chorégraphique. Evoluant au gré d'une carte imaginaire du Tendre, guidés par d'étranges jardiniers, les danseurs s'éveillent à l'amour : de la rencontre aux jeux de séduction, de la timidité à l'attirance, de la résistance à la douceur de l'abandon dans l'envol d'un sublime pas de deux.

Infos

Titre original
Le Parc
Durée
95 min
Chorégraphe
Angelin Preljocaj