Un dessin de presse sur l’acte héroïque de Mamoudou Gassama fait le buzz

Edition numérique des abonnés

«  S’il peut escalader un balcon, il peut aussi escalader une clôture  ». Samedi 26 mai, Mamoudou Gassama sauvait un enfant suspendu dans le vide à un balcon. Deux jours plus tard, Emmanuel Macron lui accordait la nationalité française. Et avec ceci deux images, côte à côte, largement reprises sur les réseaux sociaux pour dénoncer notre «  ambivalence quand il s’agit des réfugiés et des migrants  ».

Ce dessin de presse, on le doit à Tjeerd Royaards, un Hollandais visiblement ému par le geste de bravoure réalisé par Mamoudou Gassama qui, à la force des bras, avait avalé trois étages d’un immeuble parisien pour sauver la vie d’un jeune garçon de quatre ans. Depuis sa parution, ce mardi 29 mai, le dessin de presse ne cesse d’être repris. Un buzz qui se chiffre, sur Twitter, à plus de 70.000 j’aime et quelque 45.000 retweets au moment d’écrire ces lignes.

Voir la vidéo sur mobile

« Tirez votre conclusion »

Le Huffington Post a eu la bonne idée de contacter Tjeerds Royaards pour connaître les coulisses de ce dessin. Le rédacteur en chef du site Cartoon Movement explique être tombé sur la vidéo du sauvetage – par ailleurs déjà vue à près de deux millions de reprises – et y a trouvé une solide inspiration. «  Nous voulons à tout prix les repousses et ils doivent, littéralement, se comporter en superhéros pour que nous les accueillions  », lance le dessinateur de presse au site d’information en ligne.

«  Mon dessin tente de souligner l’hypocrisie des Européens dans leur perception des migrants et dans la façon que nous avons de les traiter  ». Sans apporter de jugement, Tjeerds Royaards demande aux lecteurs de «  tirer leur conclusion  ». «  Bon migrant, mauvais migrant  ? », provoque le dessinateur.