Un cousin éloigné de la reine Élizabeth II est accusé d’agression sexuelle

Belgaimage
Belgaimage

Après les déboires du Prince Andrew à cause de ses liens avec Jeffrey Epstein, un autre membre de la famille royale britannique se retrouve dans une situation délicate. En effet, Simon Bowes-Lyon, comte de Strathmore et Kinghorne, a été accusé d’agression sexuelle.

Les faits se sont déroulés au mois de janvier de l’année dernière. Le jeune homme de 34 ans avait organisé une fête dans son château de Glamis et durant la soirée, il aurait tenté d’agresser une invitée de 26 ans. « Il faisait nuit noire. Dès qu’elle a ouvert la porte, il l’a poussée à l’intérieur. Il était ivre et sentait le tabac. Il lui a dit qu’il voulait avoir une liaison avec elle. Il a essayé de remonter sa chemise de nuit », a décrit l’adjoint au procureur selon le Daily Mail, rapporte La Libre.

Ce cousin éloigné de la Reine Élizabeth II est passé devant la cour de Dundee en Écosse et après avoir exprimé sa grande honte et s’être excusé auprès de la victime, il a reconnu les faits qui lui étaient reprochés. Simon Bowes-Lyon a été libéré sous caution mais a été inscrit au registre des délinquants sexuels. Il encourt également une peine de cinq ans de prison.

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern