Accueil Actu Soirmag

Fusillade de Las Vegas: le discours anti-armes émouvant de Jimmy Kimmel (vidéo)

Sous l’émotion, l’animateur américain avait du mal à terminer ses phrases…

Temps de lecture: 2 min

« Quand un type barbu nous attaque, là on met les gens sur écoute, on interdit de voyager, on construit des murs. Mais quand c’est un Américain qui achète un flingue et tue des Américains, là on ne peut rien faire. On invoque le 2e amendement. Les Pères Fondateurs voulaient apparemment qu’on ait des Kalachnikov. »

Née à Las Vegas, la vedette américaine Jimmy Kimmel n’a pas pu cacher son énorme émotion au moment d’aborder les événements qui se sont produits ce dimanche 1er octobre dans sa ville natale. Là, 59 personnes ont été tuées suite à l’action insensée d’un tireur fou, Stephen Paddock, 64 ans.

Voir la vidéo sur mobile

Dans son Late show, diffusé sur ABC, Jimmy Kimmel a davantage l’habitude de faire rire ses concitoyens. Mais lors de son long monologue de début d’émission, il n’avait pas le cœur à la fête. « Je suis désolé d’être aussi ému, je ne suis pas très bon pour faire ce genre de choses ». Un discours très poignant au cours duquel l’animateur a évoqué la situation intenable actuellement aux États-Unis : « Je voudrais que cette émission soit une émission d’humour ! Je déteste parler de ce genre de choses ! Je voudrais rire tous les soirs. Mais ça devient de plus en plus difficile. C’est comme si quelqu’un avait ouvert une fenêtre vers l’enfer »

Discours anti-armes bluffant

Militant pour l’abolition du second amendement de la Constitution américaine, Jimmy Kimmel a marqué son profond désaccord avec ceux qui estiment que, face à ce genre d’événements comme celui qui vient de secouer la ville de Las Vegas et le monde entier avec elle, il n’y aurait rien à faire. « Bien sûr qu’on peut faire quelque chose, on peut faire beaucoup de choses ! Mais on ne fait rien. »

Il a relevé que plusieurs hommes politiques militant pour le maintien du deuxième amendement avaient envoyé leurs prières aux victimes de la tuerie de Las Vegas, dont le bilan actuel fait état de 59 morts et plus de 500 blessés. « Et ils ont raison de prier ! Ils devraient prier pour que Dieu leur pardonne d’avoir laissé le lobby des armes diriger ce pays », a conclu, amer, Jimmy Kimmel, dénonçant ici la NRA, la National Rifle Association.

Il a ensuite affiché les visages de 56 sénateurs qui ont voté contre un durcissement des règles pour acquérir une arme, à la suite de la tuerie d’Orlando qui avait fait 49 morts le 12 juin 2016 dans une boîte de nuit LGBT.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une