Aux États-Unis, un festival réservé aux personnes qui croient dur comme fer que la terre est plate

Crédit
: FEIC
Crédit : FEIC

Oubliez ce que vous avez appris à l’école lorsque vous étiez enfant. La terre est plate. Certaines célébrités en sont persuadées. C’est notamment le cas du rappeur B.o.B ou du basketteur vedette de la NBA Kyle Irving. Mais cette théorie farfelue n’est pas uniquement l’apanage de ces deux stars. Bien d’autres personnes partagent cette thèse. Ils s’étaient donné rendez-vous à Raleigh, en Caroline du Nord, les 9 et 10 novembre derniers. Des centaines de défenseurs de cette théorie farfelue participaient ainsi à la première édition de la Flat Earth International Conference (FEIC). Un événement qui soutient envers et contre tous que, oui, la Terre est plate.

Le but avoué de cette conférence internationale : prendre en flagrant délit de mensonge la NASA et le reste du monde avec elle. De nombreux intervenants se sont succédé sur scène pour débattre de cette théorie devant une tribune où se massaient quelque 500 personnes, toutes convaincues par le bien-fondé de cette thèse. Chaque participant devait débourser plus de 200 euros pour prendre part aux festivités et entendre leur théorie abracadabrantesque confirmée par des confrères. La star du mouvement ? Mark Sargent. Ce youtubeur engagé rassemble autour de lui plus de 43.000 abonnés.

La NASA, cette bande de charlatans

Pour lui – comme pour tous les autres adeptes de la thèse –, notre planète est un disque plat entouré d’un immense mur de glace. La NASA et les autres agences étudiant l’espace se joueraient de nous et ne seraient que des charlatans manipulant les foules. Le Soleil ? La Lune ? Des inventions qui permettent de soutenir la folle idée d’une Terre… ronde.

Forte de son succès, la FEIC se transforme en événement annuel. Une deuxième édition est déjà prévue pour les 15 et 16 novembre 2018 à Denver, au Colorado. Le rendez-vous est pris. La mission des organisateurs : attirer encore plus de personnes. Pour cela, il ne leur reste qu’à arrondir les angles.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?

  • QR code: le nouveau geste barrière

    Il permet de respecter les règles sanitaires, en touchant le moins de surfaces possible.

    Il fait désormais partie intégrante de nos vies. Ce petit carré noir et blanc s’affiche partout. Mais qui est-il vraiment ? Explications.

  • Le parc naturel des Hautes Fagnes - Eiffel, avec 6.000 hectares classés en réserve naturelle, devrait être nommé.

    Bientôt deux parcs nationaux en Wallonie

    Une demi-douzaine de sites remarquables se portent candidats. Nos favoris : les Hautes Fagnes et Nassonia.

  • Hyundai

    Hyundai i20N: tant qu’il est encore temps

    Si les précédentes Hyundai i20 ont toujours été un peu effacées, l’actuelle fait enfin preuve d’une indéniable personnalité esthétique. Le constructeur lui accorde aussi plus de caractère pour cette inédite déclinaison sportive N, à contre-courant de la tendance actuelle…

  • BelgaImage

    Jeûner, oui, mais pas à tout prix

    Se priver de nourriture pour se sentir mieux : une pratique qui a le vent en poupe mais à ne pas confondre avec une grève de la faim.