Aux États-Unis, un festival réservé aux personnes qui croient dur comme fer que la terre est plate

Crédit
: FEIC
Crédit : FEIC

Oubliez ce que vous avez appris à l’école lorsque vous étiez enfant. La terre est plate. Certaines célébrités en sont persuadées. C’est notamment le cas du rappeur B.o.B ou du basketteur vedette de la NBA Kyle Irving. Mais cette théorie farfelue n’est pas uniquement l’apanage de ces deux stars. Bien d’autres personnes partagent cette thèse. Ils s’étaient donné rendez-vous à Raleigh, en Caroline du Nord, les 9 et 10 novembre derniers. Des centaines de défenseurs de cette théorie farfelue participaient ainsi à la première édition de la Flat Earth International Conference (FEIC). Un événement qui soutient envers et contre tous que, oui, la Terre est plate.

Le but avoué de cette conférence internationale : prendre en flagrant délit de mensonge la NASA et le reste du monde avec elle. De nombreux intervenants se sont succédé sur scène pour débattre de cette théorie devant une tribune où se massaient quelque 500 personnes, toutes convaincues par le bien-fondé de cette thèse. Chaque participant devait débourser plus de 200 euros pour prendre part aux festivités et entendre leur théorie abracadabrantesque confirmée par des confrères. La star du mouvement ? Mark Sargent. Ce youtubeur engagé rassemble autour de lui plus de 43.000 abonnés.

La NASA, cette bande de charlatans

Pour lui – comme pour tous les autres adeptes de la thèse –, notre planète est un disque plat entouré d’un immense mur de glace. La NASA et les autres agences étudiant l’espace se joueraient de nous et ne seraient que des charlatans manipulant les foules. Le Soleil ? La Lune ? Des inventions qui permettent de soutenir la folle idée d’une Terre… ronde.

Forte de son succès, la FEIC se transforme en événement annuel. Une deuxième édition est déjà prévue pour les 15 et 16 novembre 2018 à Denver, au Colorado. Le rendez-vous est pris. La mission des organisateurs : attirer encore plus de personnes. Pour cela, il ne leur reste qu’à arrondir les angles.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.