Timothée Chalamet reverse sa paye du dernier Woody Allen pour la lutte contre le harcèlement

BELGAIMAGE
BELGAIMAGE

L’acteur franco-américain, Timothée Chalamet, est la révélation cinématographique de ces derniers mois. Il a notamment le rôle principal dans le film de Luca Guadagnino « Call me by your name » et dans « Lady Bird » de Greta Gerwig qui vient de remporter le Golden Globes de la meilleure comédie.

Toutefois, le jeune acteur confie, via les réseaux sociaux, regretter d’avoir joué dans le dernier film de Woody Allen. Il a d’ailleurs annoncé qu’il donnerait l’entièreté de ses revenus pour ce film aux organisations contre le harcèlement sexuel.

Dans son texte publié sur Instagram, il explique avoir récemment « appris qu’un bon rôle n’est pas le seul critère pour accepter un boulot ».

« C’est devenu beaucoup plus clair pour moi ces derniers mois, après avoir assisté à la naissance d’un mouvement puissant qui veut mettre fin à l’injustice, à l’inégalité et par-dessus tout, au silence » a-t-il écrit en référence au mouvement anti-harcèlement #Metoo, né dans la foulée des révélations sur le producteur de cinéma Harvey Weinstein.

Accusations

Le jeune acteur de 22 ans a aussi précisé « ne pas pouvoir », pour « des raisons contractuelles », parler « directement » de sa décision de travailler l’été dernier sur le film de Woody Allen « A rainy day in New York », qui doit sortir cette année.

Mais « je ne veux pas tirer profit de mon travail sur ce film, a-t-il souligné, et pour cela je vais faire don de la totalité de mon salaire à trois associations » d’aide aux victimes de harcèlement sexuel, dont « Time’s Up », créée début janvier par un collectif de plus de 300 femmes de Hollywood.

Cette décision de la nouvelle coqueluche du cinéma américain devrait contribuer à remettre Woody Allen, jusqu’ici relativement épargné par le mouvement #Metoo, sur la sellette.

En effet, le célèbre réalisateur new-yorkais de 82 a été accusé en 1992 par sa fille adoptive Dylan Farrow de l’avoir agressée sexuellement quand elle avait sept ans. Le réalisateur de « Manhattan » a toujours démenti ces accusations. Il n’a d’ailleurs jamais été poursuivi… du moins pour l’instant.

La chaîne CBS a annoncé qu’elle diffuserait jeudi un entretien avec Dylan Farrow dans lequel elle revient sur ces accusations. D’autres acteurs et actrices ont également pris leurs distances avec Woody Allen ces derniers temps comme Jessica Chastain, Susan Sarandon, Rebecca Hall ou Greta Gerwig.

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux