Accueil Actu Soirmag

La vidéo d’Animal Rights qui dévoile le terrible sort réservé aux volailles belges depuis l’élevage jusqu’à l’abattoir

Un nouvel exemple de maltraitance animale. Une entreprise belge est directement mise en cause.

Temps de lecture: 2 min

C’est un nouveau flagrant délit de maltraitance animale. La vidéo, tournée undercover par l’organisation Animal Rights, montre les dessous de l’industrie de la viande. Sur les images, on peut voir des employés de « la plus grande entreprise de services de volaille de Belgique » donner des coups de pied aux poulets pour les rassembler. Ensuite, ils les empoignent violemment pour les entasser, par dizaines, dans des containers. Les animaux suffoquent. Direction l’abattoir.

Voir la vidéo sur mobile

« Oh, ça casse ! »

« Parfois, il arrive que l’on casse une patte ou l’autre. Mais je ne peux rien y faire. Il faut prendre en considération que les poulets ont approximativement sept semaines quand on les emmène. (…) La première fois que ça m’est arrivé, (…) je me suis dit : ‘Oh, ça casse !’ », déclare un employé.

Ces propos sont enregistrés en caméra cachée par un membre d’Animal Rights qui est parvenu à infiltrer l’entreprise et à travailler une vingtaine de fois pour son compte, que ce soit en Wallonie ou en Flandre. Sa mission : capturer des milliers de poulets mais aussi, sous couverture, dévoiler les conditions de transport au public grâce à sa vidéo.

« Agonie infernale »

L’entreprise en question collabore avec de nombreuses enseignes : les supermarchés Aldi, Lidl, Carrefour ou encore Delhaize comme l’explique Animal Rights. « L’idée que la viande de poulet est produite d’une manière respectueuse des animaux est une illusion. Les 300 millions de poulets élevés chaque année en Belgique subissent une agonie infernale, de la ferme à l’abattoir », évoque Benoit Van den Broeck qui coordonne la campagne pour le compte de l’association Animal Rights.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une