Accueil Actu Stars

Bagarre à Orly : les déclarations des rappeurs Booba et Kaaris lors de leur garde à vue

Les deux rappeurs assurent avoir été provoqués par l’autre camp.

Temps de lecture: 2 min

Pour rappel, les deux rivaux sont poursuivis pour leur participation à une violente bagarre ce mercredi 1er août à l’aéroport d’Orly. Quelques heures après leur bataille, les rappeurs français étaient entendus lors d’une audition pendant leur garde à vue. Le Parisien a eu accès aux procès-verbaux et révèle ce que Booba et Kaaris ont déclaré.

Il en ressort que les deux rappeurs ont leur version des faits et se rejettent la faute. Pour Kaaris, ce seraient les insultes de Booba qui ont déclenché la rixe : « Booba et ses amis ont avancé vers nous en nous disant ‘Lève-toi salope, on va baiser ta femme comme dans la chanson’ ». J’ai répondu « Je suis là ».

Mais Booba n’admet pas cette version. Pour lui, c’est la posture provocante de Kaaris qui a tout déclenché : « Il était debout et me fixait, j’appelle ça de l’intimidation » assure-t-il, en ajoutant avoir reçu un projectile au niveau de l’oreille droite.

Ils regrettent les événements

La suite des événements est assez confuse mais le groupe de Kaaris est en infériorité numérique et recule. Un des amis du rappeur qui tente de l’aider est alors violemment frappé par Booba : « Je concède que sous le coup de la colère et l’énervement, suite aux coups de bouteilles qu’il avait mis avant, on lui a mis une raclée », admet Booba aux enquêteurs.

Malgré la violence de l’altercation et le refus d’admettre l’origine de la bagarre, les deux rappeurs regrettent ce qu’il s’est passé. « Avec tout ce qui se passe, Vigipirate, les attentats, les militaires, c’est une mauvaise idée de faire ça dans un aéroport. La preuve, on est tous en cellule », a reconnu Booba. Kaaris a quant à lui déclaré : « Je regrette que ça soit arrivé. Je fais la différence entre la violence du rap et ma vie réelle, qui est celle d’un père de famille qui s’occupe des siens ».

Le procès qui devait se dérouler ce vendredi a été reporté au 6 septembre prochain. Dans l’attente de la nouvelle audience, les deux clans ont été incarcérés dans deux prisons différentes.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une