L’Académie française a décidé de remplacer « fake news » par « infox »

©Belgaimage
©Belgaimage

La Commission d'enrichissement de la langue française (CELF), composée d’experts et membres de l’Académie française, a encore une fois tenté de protéger la langue française contre la menace des anglicismes.

Ce jeudi, elle étudiait le cas du mot « fake news », abondamment utilisé par Donald Trump et qui est arrivé jusque chez nous. Pour franciser ce mot, les experts ont d’abord pensé à « infaux » ou à « information fallacieuse », pour finalement préférer « infox ». Ce mot est une combinaison d’« intoxication » et « information ».

Leur but est de préserver la langue française mais également d’enlever la part d’incertitude du mot « fake news », qui contribue à son usage intempestif, selon les Académiciens. Il ne reste plus qu’au mot « infox » à être adopté par la population.

 
  • Belgaimage

    François De Brigode, photographe du confinement

    Le journaliste de la RTBF partage au quotidien un cliché de la situation actuelle.

  • Belgaimage

    Soutenons nos héros: vos messages

    Vous êtes nombreux à avoir répondu à notre appel de soutien envers tous les héros du quotidien pendant ce confinement. Voici une sélection de vos encouragements précieux. Merci à vous tous !

  • Dominique Strauss Kahn and Myriam L Aouffir attend the 16th Marrakech International Film Festival. Marrakech, Morocco - 05/12/2016//COLLET_0005-111/Credit:GUILLAUME COLLET/SIPA/1612060209 *** local caption *** 00784161

    Le retour gagnant de DSK

    Neuf ans après l’affaire du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn s’est refait une santé. Aussi discret dans les médias qu’actif dans les affaires…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern