L’Académie française a décidé de remplacer « fake news » par « infox »

©Belgaimage
©Belgaimage

La Commission d'enrichissement de la langue française (CELF), composée d’experts et membres de l’Académie française, a encore une fois tenté de protéger la langue française contre la menace des anglicismes.

Ce jeudi, elle étudiait le cas du mot « fake news », abondamment utilisé par Donald Trump et qui est arrivé jusque chez nous. Pour franciser ce mot, les experts ont d’abord pensé à « infaux » ou à « information fallacieuse », pour finalement préférer « infox ». Ce mot est une combinaison d’« intoxication » et « information ».

Leur but est de préserver la langue française mais également d’enlever la part d’incertitude du mot « fake news », qui contribue à son usage intempestif, selon les Académiciens. Il ne reste plus qu’au mot « infox » à être adopté par la population.

 
  • Dossier: Harry et Meghan, le coup de grâce

    Isopix

    Il a annoncé avec son épouse Meghan Markle qu’ils se retiraient de leurs fonctions royales. Une situation inédite en Angleterre. Soir mag décortique en long et en large la crise actuelle.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern