Alain Delon avoue avoir eu des comportements violents envers les femmes

PhotoNews Image
PhotoNews Image

Alain Delon était l’invité de l’avant-dernière émission « Thé ou Café » présentée par Catherine Ceylac sur France 2. Pendant les 40 minutes qu’ont duré l’enregistrement, Alain Delon et la présentatrice sont tous deux revenus sur le passé professionnel et personnel de la star.

Cela fait plus de cinq ans que l’un des fils de l’acteur, Alain-Fabien Delon, clame la violence dont savait faire preuve son père. Sur son frère et lui certes, mais aussi sur sa mère et ex-épouse d’Alain Delon, Rosalie van Breemen : « Ma mère a connu la violence de la part de mon père, ses huit côtes cassées et le nez fracturé deux fois, mais elle le méritait ». Âgé de 24 ans aujourd’hui, le jeune homme affirme en effet ne pas s’être rendu compte de la gravité de la situation à l’époque. Ce n’est que plus tard qu’il décide de s’éloigner de sa famille, revendiquant que « (…) mes parents ont toujours été mes pires ennemis. Je n’ai jamais eu une vie normale, je ne l’aurai jamais. Depuis que je suis majeur, je cherche par tous les moyens à me refaire une vie loin d’eux ».

L’heure de vérité

Intriguée par ces propos, Catherine Ceylac a profité de l’émission pour demander ouvertement à Alain Delon s’il s’était effectivement déjà mal comporté avec les femmes. À cette question, l’acteur a répondu : « Oh bah, ça m'est arrivé souvent, sûrement que quelques fois, oui. Oui, bien sûr ». Lorsque la journaliste a demandé s’il avait fait preuve de machisme, celui-ci a répondu : « Une gifle, c'est machiste ? Oui, j'ai dû être machiste. (…) J'en ai pris aussi des gifles vous savez, même des femmes ! ».

Après cela, l’artiste ajoute avec fermeté qu’il n’est pas du genre à casser les femmes qu’il aime. Peut-être en écho aux déclarations faites par son fils cadet, Alain-Fabien.

Si Alain Delon, 83 ans, avoue aujourd’hui avoir été violent avec les femmes, il n’a jamais reconnu, en revanche, avoir déjà levé la main sur ses enfants.

 
  • Serge Lama tire sa révérence: «Je suis usé»

    Belgaimage

    Exclusif : le chanteur « sent » le poids de ses 55 ans de carrière. Il a dû reporter une tournée d’adieu en province à cause du Covid. Sa jambe le fait souffrir. Mais l’amour (de la chanson) reste la grande affaire de sa vie. De notre envoyé spécial à Paris !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern