Gérard Depardieu est accusé de viols et d’agressions sexuelles (vidéo)

© Belgaimage
© Belgaimage

Une plainte contre Gérard Depardieu a été déposée fin août à la gendarmerie de Lambesc dans les Bouches-du-Rhône. Le parquet local avait alors lancé une enquête préliminaire avant de confier l’affaire au parquet de Paris mercredi dernier.

Le comédien de 69 ans « a été entendu en audition libre, il n’a pas été placé en garde à vue », a affirmé une source policière. Les faits remontent aux 7 et 13 août derniers pour lesquels « Gérard Depardieu conteste absolument toute agression, tout viol », a affirmé son avocat Hervé Temime à l’AFP. La jeune femme, qui avait rencontré l’acteur lors de l’une de ses formations en comédie, l’a accusé de l’avoir violée à deux reprises dans un hôtel du VIe arrondissement.

Gérard était vraisemblablement un ami de son père avec qui il travaillait sur un projet commun. Les investigations sont actuellement menées par le troisième district de la police judiciaire (DPJ).

 
  • Le tueur n’a laissé aucune chance à Xavier Baligant. «
Malchance
» ou assassinat
?

    Meurtre de Xavier Baligant: un mystérieux SMS pour résoudre ce cold case?

    Été 2011 : Xavier Baligant est tué sur une aire d’autoroute française. Depuis, les enquêteurs font chou blanc. L’avocat de la famille demande une nouvelle expertise du téléphone de la victime, le dernier message reçu pouvant être un rendez-vous avec son meurtrier.

  • Même soutenu par Barack Obama, Joe Biden n’enflamme pas les foules américaines... mais les rassure.

    Joe Biden: nouveau cap pour l’Amérique?

    En tête dans les sondages, le candidat démocrate semble bien placé à 90 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre. Plus posé mais aussi plus fade que Donald Trump.

  • OUVERTURE 20200707 Frou-frou Seine-4853

    Christine Bravo: «Ma vie au fil de l’eau»

    Christine Bravo se raconte au fil de l’eau, à bord du « Frou-Frou », un bateau qu’elle a rénové et sur lequel elle organise des croisières thématiques. De nos envoyées spéciales à Paris, Sophie Lagesse (texte) et Ingrid Otto (photos).

Signé duBus
Signé Stéphane Bern