Une ancienne obèse favorite au concours de Miss France (photos et vidéo)

© Instagram Vaimalama Chaves
© Instagram Vaimalama Chaves

Déjà Miss Tahiti et potentielle Miss France en devenir : c’est une belle revanche pour cette ancienne obèse qui semble vouloir rafler tous les titres de concours essentiellement basés sur l’apparence physique.

Vaimalama Chaves n’a que 23 ans, mais elle traîne déjà un lourd passé derrière elle. En surpoids depuis l’enfance, elle atteint les 80 kilos alors qu’elle n’a que 18 ans. « Il y a eu des surnoms qui m'ont particulièrement touchée, tels que 'le monstre'. Des propos comme 't'es grosse, t'es moche' ou 'dans la vie il y a des gagnants et des perdants et je ne veux pas de perdants dans ma famille’ », raconte-t-elle à l’AFP.

« Quand on est en pleine construction identitaire, c'est vrai que ce n'est pas évident à assumer, mais aujourd'hui je suis reconnaissante d'avoir vécu ça pour être capable d'encaisser et d'être plus forte », ajoute-t-elle, fière de ses 20 kilos perdus depuis cette époque. Une victoire sur l’obésité qui favorise sa popularité en Polynésie où 70% des adultes et un enfant de huit ans sur trois sont en surpoids. Une prédisposition génétique aggravée par une mauvaise alimentation.

Obligée de se tenir à carreaux

Si la nourriture a souvent été un vice dans sa vie, aujourd’hui Vaimalama sait qu’en vue du concours de beauté, elle ne peut pas se permettre de prendre du poids. « J'adore les desserts, les fruits dans les tartes et les pâtisseries, et le chocolat en tout premier », avoue-t-elle. Pour ne pas devoir se séparer de sa belle silhouette, des séances de sport quotidiennes : musculation, cardio, surf ou encore séances de palper-rouler (massage destiné à décoller la graisse), tout y passe ! « C'est très prenant, physiquement et psychologiquement, mais je m'aime plus qu'auparavant, c'est ce qui me motive », ajoute-t-elle.

Si son prochain objectif est d’obtenir la couronne de Miss France, elle possède un master en management et espère pouvoir devenir community manager, acquérir une indépendance et voyager. « Quand je me projette dans dix ans, je ne me vois pas forcément en couple, ni même devenir maman. Ce n'est pas ma priorité, dans un monde où les ressources disparaissent ».

Sur le même sujet
ObésitéSurf
 
  • Diana: son rêve, ses amours, sa tragédie

    La princesse Diana photographiée en 1996.

    La quatrième saison de « The Crown » sera prochainement disponible. La famille Windsor va s’agrandir et accueillir un nouveau personnage : la future épouse du prince Charles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern