Plus de 40 kilos de plastique découverts dans le ventre d’une baleine décédée (photos)

Plus de 40 kilos de plastique découverts dans le ventre d’une baleine décédée (photos)
BelgaImage

Le mammifère a agonisé pendant deux jours, malgré les efforts des autorités locales, aidés par des pêcheurs, pour la renflouer. « Elle était incapable de nager toute seule. Elle était émaciée et faible », a déclaré à l’AFP Fatma Idris, directrice du bureau régional des pêches. « L’animal était déshydraté. Le second jour, elle luttait et vomissait du sang ».

BelgaImage

Devant l’état pitoyable de la créature, les autorités et les spécialistes du musée D’Bone Collector Museum ont décidé de procéder à une autopsie. Ils ont découvert dans l’estomac du cétacé un bloc compact de plus de 40 kg de plastique, dont des sacs de courses ou des emballages de riz. Avec une telle masse impossible à digérer dans l’estomac, la baleine n’a pu s’alimenter.

Le musée a commenté cette découverte sur leur compte Facebook : « Voilà la cause la mort de ce jeune mâle baleine à bec de Cuvier que nous avons découvert le 16 mars. 40 kg de sacs en plastique. […] Cette baleine avait ingurgité la plus grande quantité de plastique jamais vue dans une baleine. C’est écœurant. Le gouvernement doit agir contre ceux qui traitent les océans comme des décharges. »

Du plastique partout dans les océans

Les Philippines sont accusées par les écologistes d’être l’un des plus grands pollueurs des mers, en raison de l’usage généralisé de produits en plastiques jetables, trop peu recyclés. Ce type de pollution au plastique est la cause de multiples décès de mammifères marins, comme les dauphins ou les baleines, ainsi que des tortues géantes et autres espèces.

Il y a quelques semaines, l’ONG GAIA a publié un rapport de 60 pages en anglais, étudiant l’impact sur l’environnement de la politique de traitement des déchets en Asie, et plus particulièrement aux Philippines, où 48 millions de sacs plastiques sont utilisés chaque jour selon l’ONG. Selon une autre ONG, Ocean Conservancy, plus de 8 millions de tonnes de plastique sont présentes dans les océans et mers du globe. La moitié de cette masse de déchet est produite en Asie du Sud-Est, par la Chine, l’Indonésie, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam.

 
  • Le terrible mal de dos de Laurent

    Isopix

    Il se déplace avec une canne et doit consulter d’urgence. Mais, pour lui, ses problèmes sont intimement liés au stress de son affaire judiciaire !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern