Accueil Soirmag Royal

La princesse Margaret défendue par son fils

David Armstrong-Jones est en train d’écrire un livre pour redorer l’image de sa maman souvent décrite comme une « mondaine superficielle ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 4 min

Mondaine, diva, fumeuse invétérée, fêtarde, infidèle… Les qualificatifs peu flatteurs ne manquent pas pour décrire la princesse Margaret, petite sœur de la Reine. Tout au long de sa vie, la cadette d’Elizabeth n’a eu de cesse de faire la une de la presse à sensation. Ses amours compliquées et son style de vie décousu ont été maintes fois commentés, voire dénoncés, au fil d’articles, de documentaires et de biographies.

Si elle a été emportée en 2002 par une crise cardiaque, la Princesse est à nouveau devenue un sujet de curiosité avec la série événement « The Crown ». Destinée à retracer la vie d’Elizabeth II depuis son couronnement, la production de Netflix y a également (re)mis en lumière la vie tumultueuse de Margaret. Les téléspectateurs qui ne connaissaient pas encore certains pans de son parcours ont ainsi découvert avec curiosité la première histoire d’amour de la Princesse, la passion dévorante qu’elle a partagée avec Peter Townsend.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs