Laura Calu et son compagnon agressés en pleine rue : elle publie une vidéo pour faire bouger les choses (photos et vidéo)

Laura Calu et son compagnon agressés en pleine rue : elle publie une vidéo pour faire bouger les choses (photos et vidéo)
Capture d’écran Instagram (« laura_calu »)

L’humoriste s’est exprimée sur ses réseaux sociaux afin de raconter la mésaventure qui leur est arrivée ce vendredi soir à 2h du matin, en plein Paris.

C’est après qu’un inconnu ait insulté la jeune femme que les choses ont dégénéré. Pour prendre la défense de sa petite amie, Arthur s’interpose et reçoit une déferlante de coups : « Je n'ai pas eu le temps de souffler que mon copain était en train de se faire assassiner devant mes yeux. Il y avait trois mecs au départ, puis un quatrième, mon mec était par terre en boule et se prenait des coups de pied dans la tête très très fort... J'ai cru qu'ils allaient le tuer. (…) Mon mec a perdu ses dents, il était en sang et ils continuaient à le frapper », explique la jeune femme.

Alerté par les cris de l’humoriste, un jeune homme vient en aide au couple et parvient à écarter les agresseurs :« Ce mec nous a sauvé la vie », dit-elle.

Déçus par leur prise en charge

La police et les pompiers arrivent ensuite, mais la désillusion continue : « Au lieu de chercher nos agresseurs en fuite, les policiers sont restés assis dans leur voiture, sans rien faire ». Les pompiers accompagnent ensuite le couple dans un hôpital, mais cet établissement n’est pas adapté pour les blessures qu’a subies Arthur. On leur indique alors un autre bâtiment … qui se trouve à l’autre bout de la ville et qu’ils doivent rejoindre par leurs propres moyens. Laura, elle, n’est pas examinée du tout.

Le lendemain, Laura et Arthur vont porter plainte. Mais là encore, les choses ne se passent pas comme ils l’auraient souhaité. La police explique que les agressions sont fréquentes dans ce quartier et qu’aucune caméra de surveillance n’est installée. « On nous a bien fait comprendre que notre affaire n’était pas une priorité. (…) On devait retourner nous-mêmes sur les lieux et demander aux commerces s’ils avaient des images sur leurs caméras de surveillance ». La jeune femme explique également devoir déménager et ne plus oser sortir de chez elle. « Ce qui m’inquiète le plus, c’est que ce gars est là et peut faire ça à d’autres gens. (…) Quand ce gars tuera quelqu’un, on se dira ‘Mais comment ça se fait, ce gars était déjà fiché ?’ ».

Consternée par le manque de considération dont ils ont fait preuve - ainsi que d’autres victimes -, l’humoriste avoue publier cette vidéo pour aider les autres et essayer d’améliorer les prises en charge.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern