Rachid Arhab, ancien chroniqueur de TPMP, critique violemment l’émission

DR
DR

Au mois de septembre 2017, Rachid Arhab intégrait l’équipe de Cyril Hanouna sur le plateau de « Touche pas à mon poste ». Cette nouvelle avait surpris tout le monde car l’homme était plutôt habitué au JT de France 2. Mais quelques mois seulement après son arrivée, le journaliste s’est fait dézingué par les autres chroniqueurs et a décidé de quitter le programme.

Malgré son éviction, Rachid Arhab continue de suivre ses anciens collègues et ses critiques n’ont pas plu aux fans de Cyril Hanouna. « #ArnaudBeltrame, un an après la mort du colonel, une télé donne la parole à un boxeur de gendarmes, un Gilet jaune séditieux, un black bloc cagoulé… Le colonel ne connaîtra pas lui le déshonneur et la guerre qui nous menacent. Respect éternel et pensées aux siens. Réagissons », avait-il écrit sur les réseaux sociaux, le 22 mars dernier.

L’animateur avait créé la polémique en diffusant l’interview du boxeur Christophe Dettinger, qui avait été condamné après avoir frappé deux gendarmes lors d’un rassemblement des gilets jaunes. Hué, Rachid Arhab a réagi à ses critiques de TPMP : « Un programme que j’ai quitté de mon plein gré après en avoir découvert les entrailles fétides ! J’ai pris beaucoup de notes et j’ai beaucoup de mémoire… En attendant de le découvrir dans le détail, soyez prudent dans vos jugements fanatisés ! ». Pour appuyer son propos, il a publié une photo de ce fameux carnet de notes.

Insulté et critiqué sur les réseaux sociaux, l’homme de 63 ans a posté ces énigmatiques messages ce dimanche: « Adieu monde cruel. Compte désormais fermé. »

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern