Accueil Actu Télé

À la télé ce soir: «Mon oncle d’Amérique» ou «Apollo 11: retour vers la Lune» (vidéos)

Voici notre sélection de ce mardi 9 juillet, à ne pas manquer !

Temps de lecture: 3 min

Soirmag vous propose aujourd’hui un drame ou un documentaire scientifique, ainsi que les conseils télé de Dominique Deprêtre.

« Mon oncle d’Amérique », à 21h10 sur La Trois

Janine, Jean et René n’ont a priori rien en commun. Pourtant, ils vont se rencontrer. Janine, fille d’un militant communiste, est comédienne. Elle devient la maîtresse de Jean, haut fonctionnaire marié. René, fils de paysan breton, a choisi de travailler dans l’industrie et a, peu à peu, gravi les échelons…

« Apollo 11 : retour vers la Lune », à 21h10 sur France 2

Il est 3h28 du matin le 21 juillet 1969. En France, comme un peu partout sur la planète, peu de gens dorment. Le monde entier retient son souffle : dans quelques secondes, un homme va, pour la première fois, marcher sur la Lune. Un événement majeur dans l’histoire de l’Humanité, et dans l’histoire de la télévision. Tous suivent en direct la mission extraordinaire d’Apollo 11 et de ses astronautes. Des sons et des images inédites permettent de retracer de l’intérieur les huit jours de cette folle aventure et l’impact planétaire de cette odyssée spatiale couronnée de succès.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Une vie meilleure, à 15h05 sur Arte – deux étoiles

L’auteur de « L’avion » et des « Regrets » nous refait cette fois « Alice dans les villes » de Wenders, avec cette chronique d’une descente aux enfers annoncée. C’est un peu trop Calimero pendant plus d’une heure, mais la dernière tranche nettement plus musclée rachète joliment le script.

Mon oncle d’Amérique, à 21h10 sur La Trois – deux étoiles

Les théories du grand neurobiologiste Henri Laborit mises en images de façon originale et brillante par le grand réalisateur du Morbihan, lequel offrit alors à Roger Pierre le plus grand rôle d’une carrière cinématographique essentiellement marquée jusque-là par des pitreries sur commande. Une œuvre à laquelle on ne put reprocher que son didactisme. Le style documentaire n’est-il pas revenu à la mode depuis ?

Astérix aux Jeux olympiques, à 20h20 sur RTL TVI – une étoile

Le film le plus cher de toute l’histoire du cinéma français et aussi l’un des plus critiqués, tant par la presse que par le grand public ! Si la grosse machine est certes décevante, les scènes où interviennent de concert Benoît Poelvoorde et Alain Delon sont, elles totalement ju-bi-la-toires. Avé… moi !

L’homme qu’on aimait trop, à 23h10 sur La Trois – une étoile

Vu l’évocation d’une affaire judiciaire toujours en cours, le script laisse habilement planer le doute, et on reste dès lors forcément un peu sur sa faim. De facture orthodoxe, l’ouvrage repose essentiellement sur le charisme de ses deux stars, Catherine Deneuve et Guillaume Canet. Toutefois, c’est la jeune Adèle Haenel qui enlève la timbale : belle, émouvante, troublante, elle tient admirablement tête aux deux… têtes d’affiche.

Sunshine, à 23h25 sur France 2 – une étoile

En piochant sans retenue dans quelques-uns des plus grands classiques du genre (« 2001, l’Odyssée de l’espace », « Alien », « Outland », « Solaris », « Armageddon »), le futur auteur de « Slumdog Millionaire » devait s’attendre à se ramasser… assez platement.

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une