Accueil Actu Soirmag

La belle histoire des saumons wallons sauvages

Des passionnés œuvrent au retour du roi des poissons migrateurs dans nos rivières. Au printemps dernier, 400.000 saumoneaux ont été relâchés. Travail ardu et résultats incertains : seulement dix adultes sont revenus cette année.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint Temps de lecture: 8 min

« Que la nature peut être belle ! », s’exclame Yvan Neus, responsable technique du Conservatoire du saumon mosan (Cosmos), en postant sur la page Facebook « Saumon-Meuse » l’image d’un magnifique saumon de 4 ou 5 ans, 95 centimètres et 6,7 kilos, sorti quelques instants plus tôt de la nasse à poissons du barrage de Lixhe (Visé), sur la Meuse. L’animal, tenu à bout de bras par un collègue de la Région wallonne est exceptionnel, précieux, presque unique. C’est seulement le dixième saumon atlantique remonté en 2019 dans les eaux wallonnes. Et son parcours a été titanesque : né à Érezée (pas loin de Durbuy), ce saumon a gagné, après une année de vie en rivière, la mer du Nord, puis l’Atlantique Nord, voguant sans doute jusqu’aux Îles Féroé, avant de revenir, à l’âge de 4 ou 5 ans, dans les eaux wallonnes qui l’ont vu naître. Un parcours magnifique, à l’image de ce symbole de la restauration possible de la biodiversité de l’Ardenne bleue.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs