Kamini dénonce en chanson notre « société lobotomisée qui veut plus se poser de questions »

Belgaimage
Belgaimage

Kamini, vous vous souvenez certainement de lui pour sa chanson « Marly-Gomont » ou encore « J’suis blanc ». Cette fois, le rappeur est de retour avec un nouveau morceau intitulé « J’avais envie de le dire », qui dénonce les dérives de notre société actuelle, une « société lobotomisée qui veut plus se poser de questions ». Mise en ligne le 30 août dernier, la vidéo a déjà été visionnée plus de 500 000 fois.

Dans ce « trap’ de campagne », Kamini s’en prend aux problèmes actuels : montée des extrémistes, fusillades, haters, télé-réalité, fake-news… « Salut tout l'monde, ici Kamini, 'ça fait longtemps qu'on t'a pas vu, depuis au moins 2010' / C'est vrai qu'parfois, c'est ce que les gens me disent, tout va bien pour moi, j'ai échappé à la crise », déclame-t-il, avant de décrire avec animosité la montée du Front National en France: « J'ai vu la fin des Village People, je vois la montée des Marine people ».

Le rappeur s’est prend également à la corruption et aux problèmes en France: « Scandale le matin, le midi, le soir de l'Élysée à la baignoire de Jeremstar en passant par les fesses de Kim Kardashian / Pendant qu'la guerre se prépare, trop tard, tu t'es fait avoir / Politique et élections, toujours les mêmes idées d'blaireaux / J'avais envie d'le dire, j'avais envie d'le dire / Ça change de tête, de nom d'parti mais on n'touche pas plus d'euros / J'avais envie d'le dire, j'avais envie d'le dire ». Kamini critique également la violence des réseaux sociaux : « Et les haters, à tout heure, ils font plus pitié que peur avec leurs pleurs / Haineux sur Facebook ou Twitter, vous rêvez que d'deux choses: être ou su*** un YouTubeur ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern