Sophie Fontanel: «L’écriture me permet de m’évader»

Lors de son discours à l’occasion de la réception du prix Nobel de Littérature, Annette Comte se souvient de l’été de ses 10 ans, passé dans le Sud de la France avec sa famille. Elle raconte ses vacances de 1972 qui la marquèrent à tout jamais, car elles révélèrent l’étendue de son talent mal compris et jalousé…

Comme votre héroïne, l’envie d’écrire était-elle présente chez vous depuis votre enfance ?

Oui, en effet, même avant mes 10 ans en...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète