« Joker »: le public évacue une salle de cinéma durant une séance aux Etats-Unis à cause d’un « individu suspect »

Belgaimage
Belgaimage

Ce week-end, une projection du film « Joker » a été interrompue à Long Beach en Californie à cause du comportement étrange d’un individu, selon des informations du Long Beach Post. La police a été envoyée sur place après avoir été informée que des tirs avaient été entendus dans un cinéma, alors que le film est au centre d’une polémique concernant son contenu violent.

Selon la porte-parole de la police, les spectateurs ont évacué eux-mêmes la salle, après avoir aperçu un individu suspect au comportement étrange. Celui-ci portait en effet un sac à dos et regardait bizarrement la foule depuis la porte de secours du cinéma. Sur place, les forces de l’ordre ont rapidement arrêté l’individu. « Le suspect a été arrêté, mais n'avait pas d'armes sur lui. Il a cependant été mis en détention pour une autre affaire non liée », a précisé la police.

S’il parait anodin, cet incident ne l’est pourtant pas car il intervient dans un contexte tendu où le souvenir d’une fusillade durant une séance du film « The Dark Knight Rises » est encore fort présent aux Etats-Unis. La police de Los Angeles avait d’ailleurs annoncé qu’elle prévoyait d’augmenter la surveillance des cinémas qui projettent le film « Joker ».

Alors que les fusillades dans les écoles se multiplient, la violence du film racontant l’origine du méchant de Batman suscite également la polémique. Certains craignent des actes de violences en marge des séances. Pourtant, malgré toutes ces craintes, le film s’est retrouvé en tête du box-office nord-américain ce week-end, avec plus de 93 millions de dollars de recettes.

 
  • Vaticangate: les ennemis du pape

    BelgaImage

    Des ultraconservateurs ont déclaré la guerre à François et œuvrent en coulisses pour manipuler le choix de son futur successeur…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern