L’acteur Thierry Samitier est accusé de gestes et propos déplacés

Belgaimage
Belgaimage

Selon des informations de Médiapart, deux actrices de la pièce de théâtre « Boeing Boeing » accusent Thierry Samitier, connu pour son rôle dans la série « Nos chers voisins », de « comportements inappropriés, à connotation sexuelle  ». Il aurait également fait des remarques déplacées ainsi que des « intrusions forcées de la langue lors de baisers sur scène  ». Face à ces accusations, le comédien dément les faits qui lui sont reprochés et se dit « énormément blessé  ».

Pour prouver ses informations, Médiapart cite ma main courante déposée par une actrice qui a subi des caresses non voulues et déplacées : « Alors que je prenais un Vélib, Thierry est arrivé derrière moi. Il a mis son bras autour de mon cou et il m’a dit à l’oreille que j’étais une actrice fantastique. Dans le même temps, il avait collé son sexe au niveau de mes fesses. Je me suis dégagée, sous le choc  ». Si Thierry Samitier reconnaît en partie ces faits, il nie lui avoir collé le sexe contre les fesses. « Elle avait été formidable lors d’une répétition. Je suis quelqu’un d’excessif. Et mon excès ce jour-là a en effet généré une tension  », assure-t-il.

Faits similaires

Malgré ce qu’il affirme, une autre actrice évoque des faits similaires. Le 24 octobre 2018, la comédienne est seule dans sa loge après la répétition. Thierry Samitier la rejoint alors et se plaque contre elle. « Ila collé son sexe contre mes fesses, en me disant ’pourquoi t’as peur de moi ?’ avec un ton très pervers et il riait. Je l’ai regardé méchamment et je me suis décalée, et je suis ensuite sortie de la loge  », explique-t-elle dans sa main courante. Pendant les répétitions, le comédien profite également des scènes de baiser « pour mettre la langue  », ce qui n’était pas demandé. Dérangées par ces faits, les actrices demandent à Thierry Samitier d’arrêter mais il récidive quelques semaines plus tard.

Les témoignages des actrices ont été confirmés par l’ancien joueur de foot Frank Leboeuf, également présent : « Je me souviens d’avoir vu une des comédiennes sortir de scène en tremblant et en disant à Thierry d’arrêter de mettre la langue. J’ai dit à Thierry : ’Mais t’es un grand malade toi, va falloir que t’arrêtes, tu sais que je défends une association qui lutte contre les violences faites aux femmes ?  ».

En février dernier puis au mois de mars, les deux comédiennes ont déposé une main courante mais ont renoncé à porter plainte. Elles ont demandé à ce que Thierry Samitier soit éloigné de leurs loges. Alors qu’un remplacement a été un temps envisagé, l’idée a été abandonnée et la production a finalement arrêté la pièce le 11 mars dernier. Une autre femme qui a travaillé avec le comédien sur une fiction a confié à Médiapart qu’elle avait été « lourdement » draguée par Thierry Samitier et qu’il avait également eu d’autres problèmes avec deux femmes de l’équipe.

 
  • Vaticangate: les ennemis du pape

    BelgaImage

    Des ultraconservateurs ont déclaré la guerre à François et œuvrent en coulisses pour manipuler le choix de son futur successeur…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern