Renaud est «en pleine forme» et flingue la presse people qui prétend le contraire: «Ça me révolte»

BelgaImage
BelgaImage

« Je vais bien ». C’est comme ça que Renaud commence dans une interview accordée à la radio française RTL. S’il a besoin de rassurer ses fans, c’est avant tout parce que des rumeurs sur son état de santé se sont déversées, régulièrement, dans les colonnes de la presse people. Une presse que Renaud tient en horreur. Donc, il se porte bien « contrairement à ce qu’ont pu écrire les écrivaillons de la presse people, de la presse de caniveau, de la presse poubelle ! ».

« Ils ont écrit que j’avais un cancer du foie, une cirrhose, que je n’avais plus que 6 mois à vivre… La semaine d’après, je n’avais plus que trois jours à vivre », dit celui qui vient de sortie « Les Animals », premier titre de son prochain album, « Les Mômes et les enfants d’abord », qui sortira le 29 novembre prochain. « Ensuite ils m’ont attribué la maladie de Parkinson, un AVC fulgurant qui m’aurait touché : ‘Renaud terrassé par une AVC’ pouvait-on lire », continue-t-il.

Pas une goutte d’alcool depuis dix mois

Renaud l’affirme : toutes ces rumeurs sont infondées. « Le dernier en date c’est un article qui dit que je suis SDF, que je suis ruiné et que je dors sur un banc. C’est une insulte pour les vrais SDF de me comparer à eux. C’est n’importe quoi. Donc oui, la presse people ne m’a pas épargné », réagit l’interprète du tube « Mistral gagnant ». Il avoue que ces rumeurs le « blessent », le « révoltent » et, en même temps, le « font marrer ».

Il en profite pour faire une mise au point sur sa dépendance à l’alcool, qu’il n’a plus touché depuis dix mois : « Je ne bois que de l’eau, pas une goutte d’alcool. La dernière cure de désintoxication que j’ai faite dans une clinique du sud de la France a réussi. Je me sens mieux, je fais même un peu de sport, du vélo d’appartement, de la marche. Je n’aime pas l’alcool, je n’en ai pas besoin, je n’en ai plus envie. J’ai décroché complètement ». Et ça, c’est une bonne nouvelle. Renaud se concentre donc sur sa musique et ses fans en seront ravis.

 
  • Bastogne 1944: le terrible Noël

    I-Open_CobraKing_USARMY

    Le char du first-lieutenant Boggess est le premier à avoir brisé l’encerclement de Bastogne, rejoignant, le 26 décembre 1944, les troupes américaines assiégées. Retour sur un exploit autant militaire qu’humain.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern