À neuf ans, Laurent Simons va devenir le plus jeune diplômé universitaire du monde (vidéo)

Belgaimage
Belgaimage

Laurent Simons est né à Ostende il y a neuf ans et il possède un QI de 145, alors que les surdoués ont généralement un QI d’environ 130. Il y a trois ans, le petit garçon avait fait parler de lui car il entrait déjà en secondaire. L’année dernière, celui que l’on surnomme « le petit Einstein », s’est inscrit à l’Université d’Eindhoven aux Pays-Bas pour suivre des études d’ingénieur électricien. Précoce, Laurent Simons obtiendra son diplôme au mois de décembre prochain. Son jeune âge fera de lui le plus jeune diplômé universitaire au monde, devançant ainsi l’Américain Michael Kearney, diplômé en anthropologie à l’âge de 10 ans dans l’Alabama, en 1994.

Après une petite pause bien méritée, Laurent a l’intention d’entreprendre un doctorat en ingénierie sur la prolongation de la vie ainsi que des études de médecine. Il souhaite ainsi pouvoir aider ses grands-parents souffrant de problèmes cardiaques.

Le jeune Belge, qui parle quatre langues (anglais, allemand, français et néerlandais) est désormais courtisé par les plus prestigieuses universités du monde, fascinées par son talent. Laurent Simons souhaiterait quant à lui vivre en Californie, alors que ses parents privilégient Oxford en Angleterre. Ceux-ci veillent également à ce qu’il ait une vie d’enfant, dans la mesure du possible. « Nous ne voulons pas qu’il devienne trop sérieux. Il fait ce qu’il veut. Nous devons trouver un équilibre entre son enfance et ses talents  », a déclaré son père à CNN. Le jeune garçon aime en effet le karting, le cinéma et regarder des séries, comme les enfants de son âge.

Ses parents, tous les deux dentistes, ne comprennent pas comment leur fils a pu développer de telles capacités. « On pensait que ses grands-parents exagéraient en disant qu’il avait un don mais, par la suite, ses professeurs nous ont confirmé qu’il avait des capacités hors du commun  », expliquent-ils à CNN.

Belgaimage
Belgaimage

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?

  • QR code: le nouveau geste barrière

    Il permet de respecter les règles sanitaires, en touchant le moins de surfaces possible.

    Il fait désormais partie intégrante de nos vies. Ce petit carré noir et blanc s’affiche partout. Mais qui est-il vraiment ? Explications.

  • Le parc naturel des Hautes Fagnes - Eiffel, avec 6.000 hectares classés en réserve naturelle, devrait être nommé.

    Bientôt deux parcs nationaux en Wallonie

    Une demi-douzaine de sites remarquables se portent candidats. Nos favoris : les Hautes Fagnes et Nassonia.

  • Hyundai

    Hyundai i20N: tant qu’il est encore temps

    Si les précédentes Hyundai i20 ont toujours été un peu effacées, l’actuelle fait enfin preuve d’une indéniable personnalité esthétique. Le constructeur lui accorde aussi plus de caractère pour cette inédite déclinaison sportive N, à contre-courant de la tendance actuelle…

  • BelgaImage

    Jeûner, oui, mais pas à tout prix

    Se priver de nourriture pour se sentir mieux : une pratique qui a le vent en poupe mais à ne pas confondre avec une grève de la faim.