Dans «Les Maternelles», Agathe Lecaron reçoit un deuxième SMS en direct, beaucoup moins coquin cette fois (vidéo)

Capture d’écran - Dailymotion
Capture d’écran - Dailymotion

Plus d’1,6 millions de vues et plus de 50.000 retweets : c’est le buzz qu’avait provoqué un SMS reçu en direct par l’animatrice Agathe Lecaron le 21 novembre dernier. Un extrait de l’émission « Les Maternelles », sur France 5, avait été repris sur Twitter. On y voyait la femme de télé recevoir un SMS gênant alors qu’elle montrait son smartphone à l’écran. « T’es trop bonne aujourd’hui », était-il écrit. Le tout accompagné d’un émoji aubergine.

La scène avait provoqué un léger malaise en plateau. On avait par la suite appris qu’il avait été envoyé par un journaliste de l’émission, Benjamin Muller. Une blague potache en somme, comme le résume le Huffington Post. Ce mardi 26 novembre, rebelote en direct. Et cette fois-ci, la blague semble avoir été préparée en amont.

« Lourd »

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce deuxième SMS est nettement moins coquin. « J’ai envie de te nome ministre du Budget, ça te dit ma poule ? », est-il écrit. Le tout signé Manu Macron, référence au président français alors que l’animatrice montrait des clichés de cerisiers du Japon.

Ce qui est sûr, c’est que cette deuxième boutade risque de moins buzzer. Il s’agit plus que probablement d’une référence volontaire à la blague de la semaine précédente. D’ailleurs, les internautes ne sont pas tendres, comme l’épingle le Huffington Post. « Lourd » ou encore « surprise faussement feinte ». Et on ne peut pas vraiment leur donner tort…

 
  • La fraude numéro 1 qui touche les seniors est l’arnaque au digipass. Ne l’utilisez jamais pour quelqu’un d’autre !

    Les 10 odieuses arnaques qui ciblent les seniors

    Faux policiers, vrais pirates de l’internet, banquiers véreux, entrepreneurs ou brocanteurs malhonnêtes… Connaître leurs agissements, c’est déjà apprendre à se protéger. Conseils pour ne pas rejoindre la cohorte des victimes.

  • Photo officielle du mariage.

    Mathilde: les secrets de sa robe de princesse

    Le 4 décembre 1999, Mademoiselle d’Udekem d’Acoz épousait Philippe, le futur roi des Belges. Tous les regards étaient braqués sur la tenue de la jeune mariée, dessinée par Edouard Vermeulen. Vingt ans après, le couturier revient sur les événements.

  • Belgaimage

    Olivier de Vitton: «Le cannabis détruit des vies»

    Olivier de Vitton raconte son combat pour surmonter sa dépendance et se libérer des illusions créées par la drogue.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern