La Hongrie se retire de l’Eurovision: juge-t-elle vraiment le concours «trop gay»?

La Hongrie se retire de l’Eurovision: juge-t-elle vraiment le concours «trop gay»?
©Belga

En 2020, le concours de l’Eurovision aura lieu aux Pays-Bas. Mais ce sera sans la Hongrie. En soi, ce n’est pas un problème. Ce qui est plus problématique, c’est qu’il se murmure que cette non-participation est motivée par le fait que le concours serait « trop gay ».

C’est une source interne à la chaîne publique hongroise MTVA qui ont lancé donné cette explication. Même si la chaîne elle-même, officiellement, s’en défend et a affirmé au Guardian : « Plutôt que de participer au concours de l’Eurovision en 2020, nous soutiendrons directement des productions de qualité créées par des talents hongrois de la pop ».

La rumeur est démentie, mais aucune autre raison n’a donnée par le pays pour justifier son retrait du concours international. Mais ce n’est pas un mystère, en Hongrie, les traitements médiatiques positifs des personnalités LGBT ne sont pas encouragés. Un animateur proche du pouvoir et du Premier ministre Viktor Orban a d’ailleurs affirmé qu’il se réjouissait que son pays ne participe plus à cette « flottille homosexuelle », rapporte le Huffington Post.

Cette décision inexpliquée de la Hongrie fait évidemment réagir certaines personnalités du monde politique, donc Guy Verhofstadt : « D’abord nous avions des zones « gay interdit » en Pologne, maintenant la Hongrie se retire de l’Eurovision car elle est « trop gay » », fustige l’eurodéputé belge. « Même Poutine montre plus de retenue dans son homophobie. C’est une attaque envers notre mode de vie européen et cela doit cesser », a-t-il écrit sur Twitter.

Le thème de l’Eurovision 2020 est « Open Up » et aura lieu du 12 au 16 mai à Rotterdam.

 
  • Bastogne 1944: le terrible Noël

    I-Open_CobraKing_USARMY

    Le char du first-lieutenant Boggess est le premier à avoir brisé l’encerclement de Bastogne, rejoignant, le 26 décembre 1944, les troupes américaines assiégées. Retour sur un exploit autant militaire qu’humain.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern