Pierre Arditi: un grand cru à la scène et dans les caves

Belgaimage
Belgaimage

La madeleine de Proust de Pierre Arditi, c’est la… frite belge. Sa mère, née en Belgique, les préparait, se souvient-il « comme personne ». Elles ont marqué ses jeunes années gustatives et, en dépit de ses recherches, il n’a ensuite jamais retrouvé leur équivalent. Voici quelques semaines, il a découvert, à Paris, près de son appartement de Saint-Germain-des-Prés, un nouveau boucher dont il a goûté les frites. Un choc ! « Ce sont exactement celles de maman, dit-il. Depuis, je m’y rends plusieurs fois par mois et je le dévalise ! » Le...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète