«Une très grande claque», Jean-Luc Reichmann se confie au sujet de la «trahison» de Christian Quesada

BelgaImage
BelgaImage

« Cela m’a beaucoup plus marqué que vous ne le croyez », lance Jean-Luc Reichmann. Et pour cause, pendant des dizaines d’émissions, l’animateur de TF1 a côtoyé Christian Quesada, aujourd’hui en prison et largement mis en cause dans une affaire de mœurs, arrêté pour « corruption de mineur, détention et consultation d’images pédopornographiques ».

« Cela m’a donné deux fois plus la rage. J’ai balancé sur les réseaux tout ce que j’ai pu ressentir, puisque je l’ai découvert en même temps que les téléspectateurs, en même temps que tout le monde. Quand vous prenez une grande claque comme cela… Moi, cela me donne trois fois plus envie de me battre contre tout ça, contre ces fléaux sociaux », livre-t-il pour Femme Actuelle.

Pour l’heure, Jean-Luc Reichmann suit l’affaire, qui a récemment fait parler d’elle après le rejet de la demande de remise en liberté qu’espérait Christian Quesada. L’animateur de TF1, lui, s’en remet à la justice : « J’ai tout dit en ce qui me concerne. Christian Quesada est une personne qui ne fait plus partie de mes horizons. Il y a des gens qui sont de très grands professionnels, que ce soit dans la police ou dans les tribunaux… Cela ne m’appartient plus ». Il conclut : « Ce n’est plus mon histoire donc je suis très, très serein là-dessus. Pour moi, c’est de la trahison et c’est tout. Et à partir du moment où il y a trahison, ce n’est plus mon histoire ».

 
  • Face au coronavirus, soutenons nos héros

    Le personnel médical est mobilisé pour faire face à la pandémie : ici un transfert de patient à l’hôpital liégeois MontLégia.

    Des centaines de personnes, dans les hôpitaux et ailleurs, se mobilisent pour vaincre l’épidémie qui frappe notre pays. Envoyez-leur vos messages de soutien via votre magazine.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern