Accueil Actu Télé

The Witcher : des chansons déjà populaires et un créateur de saga heureux (vidéo)

La bande originale de la nouvelle série de Netflix engendre déjà des millions de vues. Andrzej Sapkowski, à l’origine des livres « The Witcher », ne manque quant à lui pas d’éloges sur l’adaptation télévisée de son bébé.

Temps de lecture: 2 min

La sauce semble bien prendre. Quelque jours après le début de la diffusion du nouveau bijou de Netflix, nombreux sont ceux à se passer en boucle les chansons de la série. L’une d’entre elles récolte le plus de suffrage : « Toss A Coin to Your Witcher ».

« Jette un sou au sorceleur »

Ceux qui ont déjà vu ne serait-ce que le début de la série n’ont pas pu le manquer. La chanson du troubadour entre efficacement en tête, répétant à tue-tête « jette un sou au sorceleur ». Le titre a déjà été écouté des millions de fois sur des plateformes comme Youtube. Il est tellement populaire que certains s’amusent à le reprendre, comme en version métal ou avec un cover participatif.

« Je serai heureux si les spectateurs et les lecteurs prennent tout ce qui peut les enrichir »

Mais une question se pose devant le succès de la série télévisée. Est-ce que Andrzej Sapkowski, auteur des livres sur lesquels se base la série télé, rejoindrait plutôt ces fans séduits par l’adaptation, ou les détracteurs ? C’est pour répondre à cette interrogation que le site « People » l’a interrogé. Et il semble bien qu’il soit séduit par le résultat.

Un élément receuille particulièrement ses suffrages : plus que les chansons, le choix de l’acteur principal, Henry Cavill. « J'ai été plus qu'heureux de voir Henry Cavill en Sorceleur. C'est un vrai professionnel. Tout comme Viggo Mortensen avait prêté avec conviction ses traits au personnage d'Aragorn, Henry fait de même avec Géralt. Et on s'en souviendra », confie-t-il.

Bien sûr, il est conscient que des écarts sont faits par rapport à ce qu’il a écrit : « Ils ne vont pas trop se baser dessus, j'en conviens. Mais je crois fermement à la liberté de l'artiste et son expression artistique. Je n'interfère que rarement. Et n'impose que très rarement mes vues à un autre artiste ». Il termine en disant : « je serai heureux si les spectateurs et les lecteurs prennent tout ce qui peut les enrichir, d'une certaine manière. Je veux que les spectateurs et les lecteurs soient chauds, dans tous les sens du terme ! Pas tièdes ni mitigés ».

Notre sélection vidéo

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une