Selena Gomez revient sur les «violences psychologiques» subies quand elle était en couple avec Justin Bieber

Belgaimage
Belgaimage

En couple avec Justin Bieber par phases entre 2010 et 2018, Selena Gomez s’est aujourd’hui remise de sa rupture définitive avec le chanteur. Mais à l’époque, les choses n’ont pas toujours été faciles, comme elle l’a expliqué dans un entretien accordé à la radio américaine NPR de dimanche 26 janvier. Alors qu’elle est interrogée sur les paroles du titre « Lose You To Love Me » de son dernier album, dans lequel elle évoque le besoin de quitter son ex pour se retrouver, une de ses interlocutrices lui a demandé : « Avez-vous subi des violences psychologiques [de sa part] ?  »

« Oui, et j’ai trouvé le moyen de le comprendre en devenant adulte  », a répondu la chanteuse de 27 ans. Sans donner plus de détails, Selena Gomez a précisé que cela aurait pu devenir dangereux pour elle si la relation avait continué. « Je ne veux pas paraître irrespectueuse, mais je pense vraiment avoir été victime de certains abus  », a-t-elle précisé. Elle a également admis, en parlant de son ancienne relation avec Justin Bieber : « C’était très difficile, mais je suis heureuse que ce soit terminé  ».

Aujourd’hui marié avec la mannequin Hailey Baldwin, Justin Bieber avait évoqué au mois de septembre dernier son ancienne addiction aux drogues, qui avait eu des conséquences néfastes sur ses relations avec les femmes. « Je suis devenu irrespectueux envers [elles], et en colère. Je me suis éloigné de tous ceux qui m’aimaient et je me suis caché derrière le masque d’une personne que j’étais devenu. J’ai cru ne plus pouvoir faire marche arrière. Cela m’a pris des années pour me sortir de ces horribles décisions, réparer des relations brisées et changer mes habitudes » avait-il confié.

 
  • New York: «Le geste du Roi nous a bouleversés»

    Isopix

    À New York pour le Conseil de sécurité, le Roi des Belges a tenu à saluer la mémoire de toutes les victimes du terrorisme à travers un touchant hommage particulier à Patrice Braut, le Belge décédé dans les attentats du 11 septembre. Une attention qui a bouleversé les parents du jeune homme. Témoignage.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern