Le bad buzz de Nicolas Bedos après une «blague» sur le coronavirus

Belgaimage
Belgaimage

Ce dimanche, Nicolas Bedos a partagé une story jugée raciste sur son compte Instagram. En effet, alors qu’il profitait de la piscine de son hôtel à l’étranger « loin de Paris et des risques d’épidémies », il a inventé une conversation entre deux touristes asiatiques qui se baignaient également. Après avoir imaginé qu’ils étaient atteints par le coronavirus, sans connaître leur origine, l’acteur et réalisateur les a photographiés au bar en supposant qu’ils avaient commandé deux Corona.

S’il voulait que la vidéo soit humoristique, Nicolas Bedos a toutefois anticipé les réactions outrées en écrivant également : « Je demande pardon pour cette vanne dominicale dont les ressorts peuvent être perçus comme stigmatisants à l’égard de la population asiatique. Dans un monde policé, ne jamais oublier de s’excuser  ».

Malgré les « excuses » anticipées accompagnant la story et sa vocation humoristique, celle-ci n’a pas fait rire les internautes. Sur Twitter, nombreux sont ceux à avoir accusé Nicolas Bedos de racisme, alors que l’apparition du virus a justement provoqué de nombreuses réactions disproportionnées ou inappropriées envers les personnes d’origine asiatique. Le hashtag #JeNeSuisPasUnVirus a d’ailleurs été lancé sur les réseaux sociaux pour lutter contre les préjugés anti-asiatiques en forte augmentation depuis le début de l’épidémie du coronavirus. C’est ce qui s’appelle un bad buzz.

 
  • New York: «Le geste du Roi nous a bouleversés»

    Isopix

    À New York pour le Conseil de sécurité, le Roi des Belges a tenu à saluer la mémoire de toutes les victimes du terrorisme à travers un touchant hommage particulier à Patrice Braut, le Belge décédé dans les attentats du 11 septembre. Une attention qui a bouleversé les parents du jeune homme. Témoignage.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern