« Elle avait presque 200.000 dollars de dettes, je les ai payées » : Jon Peters, marié 12 jours à Pamela Anderson, dévoile sa version de l’histoire

Belgaimage
Belgaimage

Il y a quelques semaines, TMZ annonçait le mariage de Pamela Anderson avec le producteur Jon Peters lors d’une cérémonie intimiste à Malibu. Mais le moins que l’on puisse dire est que ce mariage aura été express. En effet, après seulement douze jours d’union, les deux stars se sont séparées. Selon Pamela Anderson, elle aurait choisi de quitter son mari en raison de ses crises de jalousie.

Ces déclarations ont fait sortir du silence le principal intéressé, qui a décidé de donner sa version des faits au magazine Page Six. D’après le producteur de cinéma de 74 ans, sa femme se serait servie de lui pour son argent. C’est également elle qui l’aurait demandé en mariage et non l’inverse. « Inutile de dire que lorsqu’elle m’a envoyé un message disant qu’elle voulait se marier, c’était comme un rêve devenant réalité même si j’étais déjà fiancé à quelqu’un d’autre et que cette femme allait emménager chez moi. J’ai tout plaqué pour Pam », explique-t-il.

Belgaimage
Belgaimage

« J'ai veillé sur elle pendant des années... Si elle me trouve possessif... J'ai payé ses factures, constaté qu'elle était ruinée, je lui ai acheté une nouvelle garde-robe. Je ne voulais rien dire, je voulais que nous fassions chemin séparé, mais lorsque j'ai lu votre article, j'ai voulu dire haut et fort la vérité. Elle avait presque 200.000 dollars de dettes et aucun moyen de les rembourser, donc je les ai payées. Et c’est comme ça que je me fais remercier », a déclaré Jon Peters, amer, à Page Six. Des déclarations jugées « ridicules et complètement fausses » par Pamela Anderson.

 
  • New York: «Le geste du Roi nous a bouleversés»

    Isopix

    À New York pour le Conseil de sécurité, le Roi des Belges a tenu à saluer la mémoire de toutes les victimes du terrorisme à travers un touchant hommage particulier à Patrice Braut, le Belge décédé dans les attentats du 11 septembre. Une attention qui a bouleversé les parents du jeune homme. Témoignage.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern