Le roi de «l’embrouille» François Damiens annonce le retour de ses «caméras cachées» et livre quelques détails

BelgaImage
BelgaImage

C’est une nouvelle qui va ravir les fans de la première heure de l’acteur belge. Sur la scène du Kinépolis de Liège, François Damiens a répondu aux questions des spectateurs de la cité ardente venus voir l’avant-première du film de Michel Hazanavicius « Le Prince oublié ». Et un curieux a demandé au comédien s’il comptait remettre le couvert avec des caméras cachées dont il a le secret.

Revenir à ses premières amours en somme pour celui qui s’est fait connaître grâce à ses interprétations farfelues de moniteur d’auto-école ou de tatoueur et qui a même réalisé un film tourné en grande partie en caméras cachées, « Mon Ket ». Et bien, la réponse est oui ! Exit François Damiens, « François l’embrouille » va bel et bien faire son retour.

« Ce sera compliqué »

Il n’a pas joué la langue de bois face à un public conquis : « C’est en effet prévu. Nous avons déjà commencé les repérages », a-t-il dit, comme le reprennent nos confrères de Sudpresse. Avant de livrer quelques précisions :

« Ce ne sera pas en Belgique, où l’on connaît trop mon visage. Mais bon, durant ces premiers repérages en France, j’ai déjà été reconnu par tout le monde. C’est un peu comme si j’allais acheter un costume pour me marier sans avoir encore trouvé la future mariée. Ce sera compliqué. Mais c’est quand c’est compliqué que c’est marrant ».

S’il a quasiment exclu un deuxième opus de « Dikkenek », François Damiens a par contre noté qu’il avait réussi à obtenir les « autorisations nécessaires » pour réaliser une caméra cachée qu’il a toujours voulu entreprendre. « Cette fois, j’ai le feu vert », et on a déjà plus que hâte.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern