Une bague perdue aux États-Unis et retrouvée en Finlande 47 ans plus tard

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

Comment diable cette bague a-t-elle pu traverser l’Atlantique pour finir à vingt centimètres de profondeur dans une forêt finlandaise ? Le mystère reste entier. Toujours est-il que c’est une bien belle histoire qu’a vécue Debra McKenna en ce mois de février 2020. Cette Américaine de 63 ans a reçu un colis : à l’intérieur, une bague qu’elle avait perdue 47 ans plus tôt, dans une toilette du Maine.

À 20 centimètres de profondeur

Ce bijou n’appartenait pas à Debra mais bien à son mari, comme l’explique le Bangor Daily News, quotidien local du Maine. Le couple se rencontre à l’école secondaire. Quand Shawn s’en va à l’université, il laisse son amoureuse un moment et lui confie la chevalière reçue lors de l’obtention de son diplôme. Une bague marquée de ses initiales et reprenant le blason de leur établissement scolaire que la jeune femme égarera un peu plus tard dans un magasin de Portland, alors qu’elle se lavait les mains aux toilettes.

Debra a bien essayé de la retrouver en laissant un mot au magasin. Mais rien n’y a fait, la bague est restée introuvable pendant des décennies. Jusqu’à ce qu’un chasseur de métaux finlandais, Marko Saarinen, la retrouve dans la forêt de Kaarine, au sud-ouest de la Finlande, comme l’indique Ouest France qui cite le journal local Ilta-Sanomat. L’homme a déterré la chevalière à 20 centimètres de profondeur avant d’entamer des recherches pour retrouver son propriétaire.

Un signe

Sur le bijou se trouvent les initiales de Shawn McKenna et la date du diplôme. Ainsi que le blason de l’école secondaire. En contactant l’association des anciens élèves du lycée, le Finlandais a pu retrouver le nom du propriétaire et envoyer la chevalière du côté de Portland. 47 ans plus tard, Debra McKenna a donc reçu, dans sa boîte aux lettres, un colis qu’elle n’attendait certainement pas.

Un fameux signe du destin alors que son époux est décédé en 2017 des suites d’un cancer. Shawn et Debra étaient restés unis tout au long de ces années et ont eu trois enfants ainsi que plusieurs petits-enfants. « Shawn disait que les coïncidences n’existent pas. En me faisant parvenir cet anneau, il me dit de me ressaisir. Pour commencer le reste de ma vie », philosophe l’Américaine.

 
  • Belgaimage

    François De Brigode, photographe du confinement

    Le journaliste de la RTBF partage au quotidien un cliché de la situation actuelle.

  • Belgaimage

    Soutenons nos héros: vos messages

    Vous êtes nombreux à avoir répondu à notre appel de soutien envers tous les héros du quotidien pendant ce confinement. Voici une sélection de vos encouragements précieux. Merci à vous tous !

  • Dominique Strauss Kahn and Myriam L Aouffir attend the 16th Marrakech International Film Festival. Marrakech, Morocco - 05/12/2016//COLLET_0005-111/Credit:GUILLAUME COLLET/SIPA/1612060209 *** local caption *** 00784161

    Le retour gagnant de DSK

    Neuf ans après l’affaire du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn s’est refait une santé. Aussi discret dans les médias qu’actif dans les affaires…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern