Un enfant atteint de nanisme, suicidaire car harcelé, provoque une immense vague de soutiens

Un enfant atteint de nanisme, suicidaire car harcelé, provoque une immense vague de soutiens
Captures d’écran Facebook

Son témoignage est absolument bouleversant tellement sa situation est devenue critique. « Donne-moi un couteau, je veux me suicider. […] Je veux que quelqu'un me tue », implore-t-il à sa propre mère alors qu’elle vient de le récupérer à l’école. Le jeune Australien de Brisbane répète ensuite plusieurs fois qu’il veut en finir avec ses jours. Devant l’urgence de la situation, celle-ci a décidé de prendre les choses en main afin que son enfant puisse vivre normalement.

Une vidéo pour mieux frapper les esprits

Pour susciter une prise de conscience, elle a pris son téléphone pour filmer la détresse de son enfant, question de faire réagir les parents des autres élèves. « Voici ce que fait le harcèlement », dit-elle dans la vidéo tournée le jeudi 20 février. « J'ai appelé le Principal et je veux que les gens sachent. Parents, éducateurs, professeurs: voici les effets de la persécution. Alors s'il vous plaît pouvez-vous éduquer vos enfants, votre famille, vos amis, parce qu'il suffit d'un cas, et vous vous demanderez pourquoi les enfants se suicident », interpelle-t-elle.

Elle explique ensuite plus précisément les raisons des pensées suicidaires de son fils : chaque jour « quelque chose arrive, un autre épisode une autre persécution, un autre déchirement, un nouveau surnom ». Elle demande enfin à ce qu’on puisse l’aider pour « augmenter la sensibilisation au handicap dans l'éducation au sein de l'école pour que ça n'arrive plus ».

Une réaction d’ampleur mondiale

Après quelques jours, ce ne sont pas seulement quelques personnes du quartier qui ont réagi. A travers le monde, des personnalités ont également tenu à montrer leur soutien. Un hashtag est même né dans cette perspective : #WeStandWithQuaden (« Nous sommes avec Quaden »). Parmi ceux qui se sont manifestés, on compte Hugh Jackman qui lui dit « Quaden, je suis ton ami », faisant lui aussi un appel vidéo : « s'il vous plaît, soyez bons les uns avec les autres ».

Une équipe de rugby australienne l’a invité à venir assister à une de leurs représentations : « On te soutient mon pote, on veut juste s'assurer que tu vas bien. On sait que tu traverses une passe difficile en ce moment mais les gars sont là », disent-ils. D’autres messages venus d’enfants des quatre coins de la planète ont été publiés pour réconforter Quaden.

L’acteur américain Brad Williams s’est encore plus investi vu que, lui aussi, est atteint de nanisme. Il a ainsi mis en place une cagnotte sur internet pour lui offrir un séjour à Disneyland. Manifestement, il pourrait en faire beaucoup puisqu’elle devient de plus en plus conséquente. Ce vendredi matin, elle atteint les 200.000 dollars. « Ce n'est pas juste pour Quaden mais pour quiconque a été harcelé dans sa vie et qui s'est vu dire qu'il n'était pas assez bon. [Montrons] qu'il y a du bon dans ce monde et que cela en vaut la peine », écrit-il sur la page en question.

La famille de Quaden vient par ailleurs de remercier toutes les personnes qui se sont manifestées via la page « Stand Tall 4 Dwarfism » (« gardez la tête haute pour le nanisme »)  : « Nous sommes en train de rencontrer les personnes compétentes pour faire changer les choses et faire face au harcèlement. Nous apprécions votre compréhension », dit-elle.

En Belgique, le Centre de prévention du Suicide peut être contacté via le numéro de téléphone 0800 32 123. En France, il s’agit de Suicide Ecoute via le 01 45 39 40 00. D’autres informations sont disponibles sur leurs sites respectifs.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern