À la télé ce soir: le deuxième épisode de «Top Chef» ou «Le majordome» (vidéos)

Capture d’écran - Facebook
Capture d’écran - Facebook

Top Chef, à 20h20 sur RTL-TVI

Quatre brigades de trois candidats sont en lice, ainsi qu'un cuisinier sans chef à ses côtés. À La Rochelle, sur les terres de Christopher Coutanceau, les participants doivent cuisiner un poisson de la tête à la queue. Glenn Viel leur demande ensuite de lui présenter une version moderne de la cuisine en croûte.

Le Majordome, à 20h00 sur Club RTL

Grâce à des compétences inestimables acquises au fil des années, un domestique noir décroche la fonction très convoitée de majordome au sein de la Maison-Blanche. Sa fonction lui offre une place de choix pour observer l'évolution de la vie politique américaine et des relations entre communautés...

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Le majordome, à 20h00 sur Club RTL - Quatre étoiles

de Lee Daniels (2013)

L’histoire vraie de Cecil Gaines, majordome de couleur à la Maison-Blanche (sic) et à ses heures perdues confident de sept Présidents des États-Unis, depuis Eisenhower jusqu’à Reagan. Mieux qu’une biographie, une formidable évocation, tout en nuances, des problèmes de racisme et de leur (r)évolution tout au long de la… longue période évoquée.

Les chemins de la haute ville, à 22h50 sur Arte - Quatre étoiles

de Jack Clayton (1959)

Mieux connu sous son titre original, ce « Room at the Top », cet équivalent « british » d’« Une place au soleil » de Georges Stevens dévoilé au début de la décennie, a valu à Simone Signoret l’Oscar de la meilleure actrice et une pluie d’autres récompenses. Il faut absolument revoir ce pur chef-d’œuvre dramatique du noir et blanc crépusculaire de l’âge d’or pour se rappeler combien la native de Wiesbaden disparue en 1985, à l’âge de 64 ans à peine, était aussi belle qu’émouvante.

Les diaboliques, à 20h55 sur Arte - Trois étoiles

de Henri-Georges Clouzot (1955)

D’après un roman des Boileau-Narcejac dont un autre fut à la base du formidable « Sueurs froides » d’Alfred Hitchcock trois ans plus tard, un grand classique du thriller français qui soutient parfaitement la comparaison, avec… la Signoret dans un tout autre registre !

Boomerang, à 22h15 sur La Une - Trois étoiles

de François Favrat (2015)

Tout le charisme de Laurent Lafitte transpire dans ce drame familial intense adapté de Tatiana de Rosnay, l’auteure d’« Elle s’appelait Sarah ». Avec Mélanie Laurent et Audrey Dana d’un côté, Wladimir Yordanoff et Bulle Ogier de l’autre, le « casting » regroupe avec bonheur plusieurs générations dans un bel ensemble. Jugé parfois trop classique par la critique locale, le titre frôle pourtant la perfection à tous les niveaux.

Leur dernière nuit, à 23h30 sur France 5 - Trois étoiles

de Georges Lacombe (1953)

Jackie, la maman de Michel Sardou, joue l’une des concierges dans ce superbe film… très noir où la Franco-Tchèque Madeleine Robinson affronte son… ex-mari Robert Dalban pour tenter de sauver Jean Gabin, lequel fut, la même année, le héros de « Touchez pas au grisby » ! Du grand cinéma d’époque, avec aussi le Bruxellois Arthur Devère, un habitué des seconds plans chez les Feyder, Christian-Jacque, Allégret, Duvivier, Joannon, Carné, Decoin, Becker, Grangier, Storck et autre Lampin.

 
  • Johnny Hallyday et Catherine Deneuve: une folle passion cachée

    Catherine Deneuve et Johnny Hallyday en 1962.

    Un pacte d’amour secret et préservé : « Qu’est-ce qu’elle a de tellement exceptionnel Catherine Deneuve ? Elle a ce que les autres n’ont pas ». Voilà ce que répondait Johnny à son ami Gilles Lhote à propos de sa mystérieuse « Lady Lucille ».

Signé duBus
Signé Stéphane Bern